Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
01/09/2009 - 15:25

La liste des 3 000 fraudeurs n'est qu'un début

Éric Woerth déclare que la liste de 3 000 fraudeurs fiscaux français révélée samedi n'est qu'un début et que tous les titulaires de comptes dans des pays de la liste grise s'exposent à un contrôle.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Le ministre du Budget a précisé que la première liste dont il a fait état n'émanait pas forcément dans son intégralité de banques suisses.

« Ce sont trois banques, je ne dis pas qu'elles sont suisses ou pas suisses. Ce sont trois sources différentes », a-t-il dit, sans préciser si ces banques pouvaient être installées en France.

« Je ne veux pas pointer du doigt particulièrement la Suisse, il se trouve que c'est l'un des principaux pays d'accueil », a souligné le ministre.

Des responsables bancaires helvétiques se sont déclarés surpris dans la presse par les déclarations d'Éric Woerth, s'interrogeant sur l'existence d'une telle liste.

Niant à nouveau avoir acheté ces listes, Éric Woerth a précisé qu'il allait à présent demander aux banques françaises de lui fournir la liste de leurs clients ayant effectué des transactions financières avec des pays de la liste grise.

Il s'agit de pays qui se sont engagés à signer des conventions sur la transparence bancaire mais qui ne l'ont pas encore fait.

« La liste de 3 000 n'est qu'un début, au fond », a dit Éric Woerth. « Je vais demander aux banques de nous donner les échanges financiers qui sont réalisés par les particuliers dans les pays étrangers qui sont sur la liste grise. »

Éric Woerth avait fait savoir samedi que trois établissements bancaires suisses avaient fourni les noms de ces Français qui y détiennent des comptes pour un montant de 3 milliards d'euros.

Il leur a donné jusqu'à la fin de l'année pour se mettre en règle, sous peine de subir un contrôle fiscal, voire des poursuites pénales.

Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste, y a vu une forme d'amnistie.

« Pourquoi leur donner la possibilité jusqu'à la fin de l'année de régulariser, un peu comme ça en douce ? », a-t-elle demandé hier.


Source: Reuters via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo