Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

L'Economie en temps réel et en continu
17/12/2009 - 13:19

La taxe anti-bonus sera quasi indolore pour les banques

Dans la foulée du Royaume-Uni, la France, elle aussi, a dévoilé, hier , en conseil des ministres, les modalités de sa taxe exceptionnelle sur les bonus dans les banques.



Cette surtaxe, qui sera appliquée sur la bases des primes dues au titre de l'exercice 2009, est calquée sur le modèle anglais. Son taux de 50% se veut tout aussi coercitif. 'Il s'agit d'une mesure "désincitative''', explique-t-on à Bercy, visant à obliger les banques à réduire les montants des bonus distribués. Et ainsi à les forcer à conserver leurs profits pour renforcer leurs fonds propreset solidifier leur bilan.

Présentée par l'Etat comme forte et contraignante, cette mesure pourrait pourtant se révéler quasi indolore pour les banques. Elle se substituerait en effet au prélèvement prévu pour le financement de l'extension du fonds de garantie des dépôts des épargnants, porté de 70 000 euros à 100000euros. Les banques, qui reversent aujourd'hui 80 millions d'euros à ce fonds, devaient ainsi augmenter leur contribution jusqu'à 200 à 300 millions.

Si Bercy ne confirme pas les montants évoqués, le ministère indique que ce prélèvement sur les bonus remplira bien la fonction d'abondement du fonds de garanties des dépôts annoncé. Les banques font toutefois valoir que la taxe sur les bonus sera plus douloureuse qu'un prélèvement traditionnel. Et qu'elle renforcera en outre l'image négative des banquiers dans l'opinion publique. 'Les banquiers pouvaient s'y attendre c'est vrai, mais cela ne les empêche pas de râler. L'on ne peut pas dire que ce soit anodin pour eux ', indique-t-on dans l'entourage de la ministre de l'économie, Christine Lagarde.

Et des questions subsistent. Le versement de bonus doit désormais être échelonné sur plusieurs années, conformément aux recommandations du G20. Les primes différées en 2010 et 2011 seront-elles concernées par cette mesure censée ne pas être reconduite? Les sommes versées en actions seront-elles incluses dans l'assiette de la surtaxe ? Bercy n'a pas encore tranché. 'Les banques françaises ne vont pas distribuer moins de bonus mais elles vont les distribuer différemment', prédit déjà Thierry Carlier-Lacour, associé du cabinet de chasseurs de têtes Humblot-Grant Alexander spécialisé dans la finance. ' Je peux vous dire que cette politique est totalement hypocrite ', ajoute un ancien banquier d'affaires. Selon lui, la ponction sera facile à éviter.... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Source: Le Monde via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK