Sommaire
France
19/01/2009 - 14:31

Le Dr Maure dit être "l'homme à abattre"

Marseille- Le procès en appel du Dr Michel Maure, condamné en première instance à trois ans de prison ferme pour mise en danger de la vie de ses patientes lors d'opérations de chirurgie esthétique ratées, s'est ouvert ce lundi devant la cour d'appel d'Aix-en-Provence.



"On est dans un procès de diabolisation. Le Dr Maure, c'est l'homme à abattre, c'est celui qu'il faut détruire!". A l'ouverture lundi de son procès en appel à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le Dr Michel Maure, cet chirurgien esthétique condamné en septembre dernier à trois ans de prison ferme pour avoir mutilé des dizaines de patientes lors d'opérations de chirurgie esthétique pratiquées entre 2001 et 2004, a dénoncé un complot.

L'ex-médecin de 60 ans désormais radié comparaît détenu jusqu'au 27 janvier devant la cour d'appel d'Aix-en-Provence pour "tromperie, mise en danger de la vie d'autrui et blessures involontaires" sur 96 de ses patientes qu'il a opérées dans sa clinique Saint-Bernard à Marseille, pourtant fermée depuis 1995, entre 2001 et 2004.

"Je suis venu faire appel pour demander ma réhabilitation, pour qu'on me dise: pendant trente ans vous avez bien opéré", s'est défendu le Dr Maure, qui persiste à nier les faits qui lui sont reprochés. "On a monté une affaire qui ne me concerne pas. Je suis absolument innocent. Je suis un médecin libéral qui a exercé pendant trente ans sans aucune anicroche", a insisté l'ex-médecin.

Le Dr Maure a demandé en vain lundi le huis clos des débats, ainsi que l'annulation de la procédure. Seule une petite dizaine de ses victimes étaient présentes au débat, les autres ayant préféré se faire représenter par leurs avocats. L'avocat du Dr Maure, Me Dominique Ramirez, a dénoncé "un procès qui se tient étrangement dans la salle de la cour d'assises. Or, qui dit cour d'assises dit crime", a-t-il déploré, en rappelant que son client n'est poursuivi que pour des délits.

De son côté, Me Victor Gioia, l'avocat de plusieurs des victimes, a fait le procès d'une "attitude viscérale et un système de défense qui consistent à distribuer la souffrance".

Le Dr Maure, qui s'était autoproclamé "l'un des plus grands chirurgiens esthétiques du monde", fier de posséder une clientèle de 5.000 patients, encourt une peine maximale de quatre ans de prison ferme.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate









Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn