Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Asie & Extrême Orient
16/05/2009 - 16:56

Le Koweït élit son deuxième parlement en un an

Les Koweïtiens se rendaient aux urnes ce samedi pour élire leur deuxième parlement en un an, après la dissolution par l'émir en mars, suite à la querelle entre le gouvernement, contrôlé par la famille royale des Al-Sabah, et les députés.



La querelle politique qui s'éternise a quasiment gelé tout développement économique alors que le petit émirat doit faire face à la crise financière et à la chute des revenus pétroliers, qui constituent 90% de ses ressources.

Si les femmes ont le droit de se présenter depuis 2005, le parlement ne compte aucune d'entre elle parmi ses 50 élus. Seize femmes sont cette fois-ci candidates.

Le Koweit n'a pas de partis politiques officiellement reconnus et ses gouvernements, toujours désignés par la famille royale et dirigés par l'un des siens, ne sont pas responsables devant lui. En revanche, les auditions parlementaires de ministres, qui peuvent déboucher sur des procédures d'"impeachment", se multiplient.

Depuis des dizaines d'années, les projets de réforme, tels que l'instauration d'un impôt sur le revenu ou la privatisation de services publics sont confrontés à la résistance du parlement.

Selon le Fond Monétaire international (FMI), l'économie du Koweït devrait se contracter de 1,1% cette année, et l'une des principales banques d'investissement de l'émirat a trois milliards de dollars de dettes à apurer.


Source: Associated Presse via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK