Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
25/06/2009 - 13:39

Le Mend s'attaque à un oléoduc Shell au Nigeria

Des séparatistes du Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), principal groupe rebelle Nigérian, annoncent avoir saboté jeudi un oléoduc du groupe pétrolier Royal Dutch Shell dans l'Etat de Rivers, dans le sud du pays.



Les combattants "ont à nouveau frappé (...) l'oléoduc Shell Bille-Krakama dans l'Etat de Rivers", déclare le Mend dans un communiqué transmis par courrier électronique.

"Les stations de pompage Cawthorne Channel 1, 2 et 3 qui alimentent le terminal d'exportation de Bonny ont effectivement été mises hors services", ajoute-t-il. L'information n'a pu être confirmée.

Le terminal de Bonny est l'une des principales plates-formes d'exportation du Nigeria.

Les combattants du Mend, qui disent se battre pour une meilleure répartition des ressources naturelles, se sont faits connaître à la fin de 2005 en menant une série d'actions qui ont entraîné une baisse de 25% de la production pétrolière nationale.

Les opérations menées depuis quelque temps ont à nouveau pesé sur la production dans un pays dont les revenus en devises étrangères dépendent à 90% du pétrole.

Les dirigeants du secteur et les experts de la sécurité jugent impossible d'empêcher les actes de sabotage sur les centaines de kilomètres d'oléoducs qui courent dans les mangroves du delta.

L'armée a lancé le mois dernier une vaste offensive contre le Mend, dont les positions ont été bombardées par l'aviation et la marine. Trois bataillons ont pris part cette opération sans précédent depuis plusieurs années, mais les autorités semblent désormais vouloir jouer l'apaisement.

Le président nigérian Umaru Yar'Adua devrait dévoiler dans la journée une offre d'amnistie pour inciter les séparatistes à déposer les armes, a-t-on appris mercredi de source proche du Conseil d'Etat. Cette offre sera valable pendant 60 jours à compter du 6 août, a-t-on précisé.

Abuja évalue à 20.000 le nombre de combattants susceptibles de saisir l'occasion, mais les observateurs doutent qu'elle mettent un terme à l'insécurité.

Du côté du Mend, on indique que l'offre du président sera étudiée à condition que l'armée se retire de la région.


Source: Reuters via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces