Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
20/08/2009 - 19:02

Le PS réitère son ’’exigence’’ d’un audit de la Senelec

Le Parti socialiste (PS) a réitéré son ‘’exigence’’ d’un audit externe indépendant de la Société nationale d’électricité (SENELEC), estimant que ce qui se passe dans cette entreprise publique est ‘’un scandale de gaspillage’’.



‘’Le Parti socialiste réitère son exigence d’un audit externe indépendant, à la fois financier, opérationnel et technique, de la SENELEC pour vérifier la matérialité des sommes qui y seraient injectées’’, indique le communiqué du Bureau politique du PS réuni mercredi.

Cet audit devrait s’atteler aussi à ‘’identifier les niches de gaspillage et calculer un coût de revient standard de l’électricité, servant de base à un prix de vente raisonnable et supportable.

Pour l’ancien parti au pouvoir, ‘’ce qui se passe à la SENELEC est un scandale permanent de gaspillage sans aucun respect des critères d’opportunité de la dépense et des règles de transparence’’.

‘’Aucun Sénégalais ne peut et ne doit accepter de subir un rationnement de la fourniture d’électricité alors que le Gouvernement prétend avoir injecté, depuis 2000, 500 milliards à la SENELEC’’, estiment les socialistes.

Depuis une semaine, les délestages de la société, déjà récurrents depuis quelques années, se sont accentués du fait d’un déficit de combustible dans les machines.

Le PS rappelle qu’entre 2008 et 2009, ‘’la société a procédé à plus 26% de hausse des tarifs de l’électricité sans que les consommateurs ne bénéficient en contrepartie d’une fourniture correcte et régulière de cette énergie’’.

‘’De tout cela, souligne le communiqué, il apparaît que le système mis en place a abouti à une absence de transparence des coûts de production de l’électricité et des dépenses de fonctionnement, illustrée par l’affairisme et le pilotage à vue dans l’approvisionnement en fuel.’’

Le Parti socialiste déplore le fait que ‘’la politique de la société se réduit à un approvisionnement au jour le jour qui l’expose à des spéculateurs en collusion avec des réseaux politico-affairistes’’, proposant ‘’un approvisionnement périodique planifié afin de réaliser des économies d’échelle’’.

Selon les socialistes, ‘’les centrales de la SENELEC sont mises à l’arrêt, faute d’investissement, afin de favoriser les producteurs privés que la société paye au prix fort sur la base de contrats nébuleux’’.




Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces