Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Europe
28/05/2010 - 16:55

Le 'cannibale a l'arbalète' inculpé en Grande Betagne


Le 'cannibale a l'arbalète' inculpé en Grande Betagne, Stephen Griffiths est accusé d'avoir tué les trois femmes qui ont disparu à Bradford.



Le 'cannibale a l'arbalète' inculpé en Grande Betagne
Première comparution de l'homme soupçonné du meurtre de trois prostituées en Angleterre
Stephen Griffiths est accusé d'avoir tué les trois femmes qui ont disparu à Bradford, à environ 320km au nord de Londres. Lorsqu'on lui a demandé son nom devant le tribunal, le suspect a simplement répondu "le cannibale à l'arbalète". Les tabloïds britanniques, qui se passionnent pour cette affaire, ont suggéré qu'il avait utilisé une arbalète pour massacrer une de ses victimes présumées. Les proches des victimes ont essuyé leurs larmes pendant cette courte comparution.(AP)

Le 'cannibale à l'arbalète' inculpé en Grande-Bretagne
Griffiths est accusé des meurtres de Susan Rushworth, 43 ans, Shelley Armitage, 31 ans, et Suzanne Blamires, 36 ans, qui avaient disparu respectivement en juin 2009, en avril 2010 et vendredi dernier dans la région de Bradford (Yorkshire). Le procureur Peter Mann avait déclaré jeudi à la presse : 'J'ai décidé qu'il y avait assez d'éléments pour inculper Stephen Griffiths pour leurs meurtres, et qu'il était dans l'intérêt du public de le faire.' La police a retrouvé mardi les restes de Suzanne Blamires dans une rivière de la région, une découverte qui a mené à l'inculpation de Griffiths. Aucune trace des corps des deux autres victimes n'a jusqu'à présent été trouvée. 'NOUVEL ÉVENTREUR' Enjoint à décliner son identité lors d'une brève audience technique vendredi matin à un tribunal de Bradford, Griffiths a répondu : 'Le cannibale à l'arbalète.' Aucun détail sur les meurtres et leur modus operandi ne peut être divulgué, comme le veut la loi britannique. Le quadragénaire a été qualifié par la presse britannique de 'nouvel éventreur' en référence à 'l'éventreur du Yorkshire' qui avait tué treize femmes dans le Yorkshire dans les années 1970 et se trouve toujours en prison. Griffiths a été maintenu en détention dans l'attente d'une nouvelle comparution plus tard dans la journée de vendredi.(lemonde)





Victor Nouioua








Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb