Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Commerces et services
05/03/2018 - 12:00

Le détatouage

Quelles sont les solutions pour retirer un tatouage ?



Le tatouage désigne le fait de graver la peau en pratiquant des microinjections de pigments dans le derme, à l’aide d’aiguilles et d’appareils spécialement développés à cet effet. Les tatouages durent le plus souvent toute la vie. Les couleurs de tatouage sont essentiellement composées de pigments et d’un liquide de dispersion. Celui-ci peut contenir des épaississants, des agents conservateurs et d’autres substances (additifs).

Le tatouage peut être responsable de problème de santé, soit localement (cicatrice chéloïde, irritation, inflammation…), soit générale (allergie, infections, atteinte lymphatique…).

Suite au nombre croissant de personnes tatouées et de complications, la demande d’ablation des tatouages augmente aussi. Il existe plusieurs façons de retirer ou de traiter les complications. La première est la méthode chirurgicale. Elle consiste en l’ablation de la totalité de l’épaisseur de la peau remplie par le tatouage. L’intervention se fait sous anesthésie locale dans la majorité des cas, les suites sont simples avec la présence d’une cicatrice sur la zone traitée.

Dans le cadre d’un désir de retrait du tatouage, le laser prend tout son importance. Le principe est d’appliquer une lumière laser au niveau de la peau qui va être absorbée de manière spécifique par le pigment. Ce dernier va être fractionné puis éliminé par l’organisme. Les lasers utilisés pour le détatouage évoluent depuis maintenant plus de 50 ans. Nous sommes aujourd’hui sur des machines de type picoseconde qui grâce à leur puissance diminue l’effet de chaleur au profit de l’action mécanique. Ils sont donc moins agressifs sur la peau saine et sont plus efficaces sur les encres noires et de couleurs.

Le laser picoseconde permet une meilleure efficacité sur les couleurs, le noir et une diminution pratiquement de moitié du nombre de session. La machine que j’utilise et le laser picoseconde Enlighten III de la marque Cutera. Comme tout traitement, il est réalisé après une consultation médicale avec un test. Le nombre de sessions est variable, ainsi que le résultat attendu ou les risques de complication, dépendant du type de tatouage, de son ancienneté et de la localisation.

Site internet à découvrir :
www.dr-mercadier.ch



Magali Dubois








Flashback :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 21:39 Alarmes

Mercredi 12 Décembre 2018 - 21:15 Le lifting du visage pour 2019 ?

Samedi 8 Décembre 2018 - 21:12 Cryolipolyse Marseille






Partageons sur FacebooK