Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Amériques
21/02/2009 - 12:16

Le fisc américain affirme qu'UBS a caché des comptes

Miami- Les minutes du procès de la banque suisse UBS, jugée à Miami, indique que la banque a utilisé des courriels codés, créé des centaines de comptes fictifs, et dissimulé aux autorités fiscales américaines des manoeuvres destinées à protéger les comptes secrets de riches Américains.



Les services fiscaux américains ont engagé une action cette semaine pour obliger la banque à livrer les archives attestant qu'environ 52.000 contribuables américains ont fraudé sur leurs impôts en mettant leur argent sur ces comptes suisses. La banque s'est refusé à tout commentaire.

Les documents de l'Internal Revenu Services attestent que l'établissement a formé des conseillers qui recommandaient à la clientèle de faire de fausses déclarations en douane quand ils se rendaient aux Etats-Unis. Les clients prétendaient voyager pour leurs loisirs, non leurs affaires.

La banque utilisait dans ces correspondances codées les mots "orange" pour euros, "vert" pour dollars, "bleu" pour livres sterling, et "cygne" pour un million de dollars.

Les actions d'UBS ont subi le contrecoups de ces accusations vendredi, en perdant 14% à la bourse de Zurich. En Suisse, des voix se font entendre pour critiquer les pratiques de la banque, qui ont conduit le gouvernement américain à demander la levée du secret bancaire suisse.

Jeudi, les autorités suisses et l'Union des banques suisses (UBS) ont du accepter de livrer les noms de 250 à 300 personnes soupçonnées de fraude fiscale. C'est toute la prospérité de l'industrie bancaire suisse qui est menacée par ce précédent.


Source: Yahooo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK