Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Asie & Extrême Orient
01/04/2009 - 15:47

Le gouvernement thaïlandais sous pression est "prêt à négocier"

Le gouvernement thaïlandais s'est déclaré ce mercredi ouvert à des négociations avec l'ex-Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra, dont des milliers de partisans, surnommés les "chemises rouges", encerclent depuis sept jours le siège du pouvoir à Bangkok.



"Je suis prêt à ouvrir des négociations avec Thaksin qui est le vrai leader des protestataires et celui qui prend les décisions", a affirmé à la presse le vice-Premier ministre Suthep Thaugsuban, en charge des questions de sécurité, en soulignant la nécessité de rendre "le pays pacifique" après trois ans d'agitation quasi-ininterrompue.

Cependant, "certaines des exigences (de Thaksin) sont impossibles (à satisfaire), telles la dissolution du Parlement" et la convocation d'élections législatives anticipées, a-t-il ajouté, en rejetant aussi l'idée d'un projet de loi sur la réconciliation nationale qui exempterait M. Thaksin d'une peine de deux ans de prison pour corruption à laquelle il a été condamné en octobre.

"Suthep n'est pas sincère", a déclaré Jatuporn Prompan, un des lieutenants de M. Thaksin en Thaïlande. "Il cherche juste à donner une bonne image du gouvernement".

Les partisans de M. Thaksin, renversé par des généraux royalistes en 2006, ont intensifié leur campagne pour renverser le gouvernement d'Abhisit Vejjajiva, qu'ils qualifient d'illégitime.

Depuis jeudi dernier, ils campent autour du siège du gouvernement à Bangkok et, certains soirs, leur nombre a atteint des dizaines de milliers pour voir et écouter les interventions de M. Thaksin, retransmises grâce à une liaison vidéo depuis un endroit tenu secret.

M. Jatuporn a indiqué que l'ex-Premier ministre ne s'exprimerait pas mercredi soir car les autorités ont "coupé le signal" de retransmission par une chaîne de télévision pro-Thaksin.

Les "chemises rouges" avaient auparavant annoncé leur intention d'accroître la pression sur le gouvernement, avec davantage de manifestants à Bangkok, à partir du 8 avril, juste avant un sommet régional de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean), prévu à Pattaya, au sud de la capitale.

M. Jatuporn a indiqué que, mercredi prochain, les "chemises rouges" encercleraient la résidence du général de réserve Prem Tinsulanonda, président du Conseil privé du roi, accusé la semaine dernière par M. Thaksin d'avoir orchestré le putsch de 2006 contre lui.

Le Premier ministre actuel Abhisit se trouve actuellement à Londres pour le sommet économique du G20


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK