Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Asie & Extrême Orient
03/01/2011 - 16:54

Le président pakistanais soutient son Premier ministre et news Asie

Le président pakistanais soutient son Premier ministre - La Chine affirme le procédé de retraitement du combustible nucléaire usé - Des émissaires afghans au Pakistan pour parler de la paix future - De l'influence du changement climatique sur le goût du thé d'Assam - Le prix de l'opium a doublé en 2010 en Afghanistan - Paris dément les accusations d'espionnage des taliban afghans - Pékin a fermé 60.000 sites internet pornographiques cette année



Le président pakistanais soutient son Premier ministre et news Asie
Le président pakistanais soutient son Premier ministre
Le président pakistanais Asif Ali Zardari a fait part lundi de son soutien au Premier ministre, Yusuf Raza Gilani, mis en difficulté politique par la défection de son principal partenaire gouvernemental, le Mouvement Qaumi Muttahida (MQM). Celui-ci, qui représente notamment les "mohajir", musulmans pakistanais chassés d'Inde après la partition de 1947 et leurs descendants, a annoncé dimanche son passage dans l'opposition en invoquant notamment la hausse du prix des carburants décidée par Gilani. Le départ du MQM, principale force politique à Karachi, la capitale économique, prive le gouvernement de sa majorité à l'Assemblée nationale et le place à la merci d'une motion de censure de l'opposition. Cette crise politique survient au moment ou les Etats-Unis font pression pour une action plus décisive face aux taliban retranchés dans les zones tribales frontalières de l'Afghanistan. Quelques jours avant la rupture avec le MQM, la coalition avait subi la défection de la Jamiat-e-Ulema-e-Islam (JUI), formation plus modeste favorable aux taliban, dont un leader a jugé que "Gilani n'a pas d'autorité morale pour se maintenir au pouvoir" et devrait "démissionner de lui-même avant que quelqu'un ne le fasse tomber". Mais la présidence a fait savoir que Zardari avait "pleine confiance" dans le Premier ministre et se tenait "solidement derrière lui pour déjouer tout tentative de déstabiliser le gouvernement de coalition". (Reuters)

La Chine affirme le procédé de retraitement du combustible nucléaire usé
Les scientifiques chinois ont mis au point un processus de retraitement du combustible nucléaire usé, susceptible de réduire la dependance de la Chine aux énergies fossiles et notamment au charbon, a rapporté lundi la chaîne de télévision nationale CCTV. Selon la CCTV, la Chine dispose de réserves en uranium pour les 70 prochaines années et cette technique revient à les prolonger pendant quelque 3.000 ans. La Chine, désormais considérée comme le plus gros consommateur mondial d'énergie, possède 13 réacteurs nucléaires, mais dépend principalement du charbon, polluant majeur, pour assurer ses besoins énergétiques. (AP)

Des émissaires afghans au Pakistan pour parler de la paix future
Des émissaires de paix afghans sont attendus cette semaine au Pakistan pour évoquer les perspectives d'un règlement de paix en Afghanistan, où les autorités d'Islamabad joueront nécessairement un rôle crucial. Conduite par l'ancien président afghan Burhanuddine Rabbani, la délégation du Haut Conseil de paix mis en place par le président actuel Hamid Karzaï rencontrera notamment le président pakistanais Asif Ali Zardari. Fréquemment accusé par Kaboul d'alimenter l'insurrection des taliban pour contrer l'influence régionale de l'Inde rivale, le Pakistan est considéré par les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux comme un acteur clé sur la scène afghane. Selon Wahid Omer, porte-parole de Karzaï, les émissaires afghans feront le point de la situation avec leurs interlocuteurs pakistanais et solliciteront leur aide, mais il ne serait pas question qu'ils rencontrent des responsables des taliban. Comme le Pakistan a de l'influence auprès des taliban et d'autres éléments anti-gouvernementaux qui sont afghans, ces contacts peuvent être productifs pour le processus de paix, a-t-il assuré. (Reuters)

De l'influence du changement climatique sur le goût du thé d'Assam
Les amoureux du thé noir doivent s'en attrister les papilles. Les planteurs de thé du nord-est de l'Inde affirment que le changement climatique porte préjudice à la culture du thé, avec non seulement une diminution des récoltes, mais aussi de subtiles altérations dans la saveur de leur production. L'Assam, avec son climat tropical, son fort taux d'humidité et ses collines verdoyantes, est la première région théière de l'Inde. L'Etat produit près de 55% de la considérable récolte de thé du pays: la fédération indienne est en effet à l'origine de 31% du thé produit dans le monde. Mais aujourd'hui, les planteurs ont peur: la hausse graduelle des températures en Assam, les modifications du régime des pluies et la baisse de la production des jardins les inquiètent pour l'avenir de leur métier. Pour Rajib Barooah, planteur à Jorhat, principale région théière d'Assam, ces changements sont des "développements préoccupants", qui selon lui affaiblissent le caractère très tanique des thés d'Assam, célèbres pour leur force et leur rondeur. Une force de caractère qui est la "marque de fabrique" des thés d'Assam. En 2007, l'Assam a produit 564.000 tonnes de thé, pour retomber à 487.000 en 2009. La dégringolade devrait se poursuivre en 2010, avec une récolte estimée à environ 460.000 tonnes, selon Dhiraj Kakaty, qui dirige la section Assam de l'Association pour le thé indien, qui regroupe quelque 400 plantations. (AP)

Le prix de l'opium a doublé en 2010 en Afghanistan
Le prix de l'opium a pratiquement doublé en raison d'une maladie qui a réduit de moitié la production en 2010, ont déclaré dimanche des responsables afghans qui craignent que de plus en plus de paysans se tournent vers la culture du pavot. Les insurgés taliban tirent chaque année entre 100 et 400 millions de dollars de revenus du trafic de drogue, selon les estimations des Nations unies. Le vice-ministre afghan chargé de la lutte contre la drogue, Mohammad Ibrahim Azhar, a précisé samedi que la récolte 2010 était en baisse de 48% par rapport à l'année précédente. Cette réduction a fait s'envoler les prix - +190% à la fin décembre - et les paysans qui s'adonnent à la culture du pavot ont, en conséquence, gagné bien plus qu'en 2009. L'Afghanistan produit environ 90% de l'opium dans le monde, un commerce qui représente chaque année 65 milliards de dollars. La majeure partie de la production afghane est exportée. La hausse de la demande et des prix pourrait inciter de nombreux paysans à se tourner vers la culture du pavot, a déclaré Mohammad Ibrahim Azhar lors d'une conférence de presse à Kaboul, souhaitant que la communauté internationale aide les autorités afghanes à écarter ce danger. En dehors de la destruction des champs de pavot, il s'agit de proposer des cultures alternatives, notamment du blé, aux quelque 1,7 million de paysans afghans qui font pousser du pavot, surtout dans le Sud et l'Est où les taliban sont très actifs. (Reuters)

Paris dément les accusations d'espionnage des taliban afghans
Les autorités françaises ont démenti samedi les accusations des taliban selon qui elles auraient ignoré leurs exigences pour libérer les deux journalistes de France 3, retenus en otages en Afghanistan depuis plus d'un an. Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière et leurs trois accompagnateurs afghans ont été enlevés fin décembre 2009 alors qu'ils réalisaient un reportage pour le magazine "Pièces à conviction". Selon un taliban interrogé par l'AFP en Afghanistan, Paris ne prête "pas beaucoup d'attention" aux conditions qu'ils ont fixées pour libérer les deux Français, qu'il accuse d'être des espions et d'avoir collecté des informations pour les services de renseignement dans la vallée de la Kapisa, au nord-est de Kaboul. Si la France avait accepté ces conditions, les journalistes auraient déjà été libérés, estime Zabihullah Mujahid, qui se présente comme un porte-parole du mouvement taliban. Ces propos contrastent avec les déclarations optimistes de plusieurs ministres français qui, depuis l'été, ont jugé à maintes reprises la libération des deux otages comme acquise voire imminente, en septembre, puis pour les fêtes de Noël. Dans ses voeux du Nouvel An, Nicolas Sarkozy a promis vendredi soir de mobiliser "toutes nos forces" pour obtenir la libération des huit Français actuellement retenus en otage à l'étranger, dont les deux journalistes de France 3. (Reuters)

Pékin a fermé 60.000 sites internet pornographiques cette année
La Chine a fermé plus de 60.000 sites internet pornographiques cette année et près de 5.000 personnes ont été interpellées, a annoncé jeudi un porte-parole du gouvernement chinois. Pékin a lancé en décembre dernier une grande campagne de lutte contre la pornographie alors que les contenus obscènes envahissent la toile et les téléphones portables. Mais selon ses détracteurs, les autorités chinoises ont profité de cette campagne pour renforcer la censure sur Internet en fermant notamment des sites évoquant des sujets politiques sensibles. Face à ces critiques, Wang Chen, président du bureau d'Information du conseil des affaires d'Etat (SCIO) et porte-parole du gouvernement, a défendu jeudi l'offensive menée contre les contenus pornographiques. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités



Ryma Mendy






Ryma Mendy

Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69





Partageons sur FacebooK