Quantcast
Sommaire
Monde: Toute l'Actu
19/02/2021 - 08:11

Le rover de la NASA Perseverance atterrit avec succès sur Mars et cherche une vie extraterrestre

La Nasa a réussi à faire atterrir son dernier atterrisseur sur Mars. Le robot Perseverance a réussi à remonter à la surface après avoir résisté à "sept minutes de terreur" pour descendre dans l'atmosphère martienne périlleuse.



Le rover va maintenant commencer son travail en examinant la surface de la planète rouge pour trouver s'il y a des preuves de vie extraterrestre passée. Il lancera également le tout premier vol contrôlé sur une autre planète - sous la forme d'un hélicoptère - et explorera les moyens par lesquels les humains pourraient survivre sur Mars.

Les contrôleurs de mission du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, en Californie, ont observé avec un retard de 11 minutes que le véhicule se dirigeait vers le sol. Les signaux radio ont finalement confirmé que le rover avait survécu à son largage dans le cratère Jezero, le site d'un ancien lac qui a été choisi parce qu'il aurait pu autrefois abriter la vie.

L'arrivée a donné lieu à un voyage qui a vu Persévérance voler à travers l'espace pendant près de sept mois et sur près de 300 millions de miles. Ses "sept minutes de terreur" finales, alors qu'il se frayait un chemin à travers la partie d'entrée, de descente et d'atterrissage de la mission, ont marqué la partie la plus périlleuse du voyage, mais elles ont également amorcé un processus qui verra le rover explorer la surface, examiner le sol et les roches ainsi que les stocker dans l'intention qu'ils soient un jour collectés et ramenés sur Terre.

"C'est vraiment le début d'une nouvelle ère", a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Nasa pour les sciences, plus tôt dans la journée, lors de la diffusion de l'événement sur le web de la Nasa. Tous ont profité de l'alignement utile de la Terre et de Mars, qui a lieu tous les deux ans et deux mois.


 

L'atterrissage a représenté la partie la plus risquée d'un projet de 2,7 milliards de dollars sur deux ans dont le but principal est de rechercher les signes possibles de fossilisation de microbes qui auraient pu prospérer sur Mars il y a environ 3 milliards d'années, lorsque la quatrième planète à partir du soleil était plus chaude, plus humide et potentiellement propice à la vie.

Les scientifiques espèrent trouver des biosignatures intégrées dans des échantillons de sédiments anciens que Persévérance a pour but d'extraire de la roche martienne pour une analyse future de retour sur Terre - les premiers spécimens de ce type jamais recueillis par l'homme sur une autre planète. Deux missions martiennes ultérieures sont prévues pour récupérer les échantillons et les renvoyer à la NASA dans la prochaine décennie.

L'atterrissage de jeudi a été un triomphe pour les États-Unis, lassés par une pandémie et par les bouleversements économiques provoqués par la crise de santé publique Covid-19. Les scientifiques de la Nasa ont décrit Persévérance comme la plus ambitieuse des 20 missions américaines vers Mars, qui remontent au survol du vaisseau spatial Mariner en 1965.

Plus grande et dotée de plus d'instruments que les quatre rovers martiens qui l'ont précédée, Perseverance devrait s'appuyer sur les découvertes antérieures selon lesquelles de l'eau liquide coulait autrefois à la surface de Mars et que du carbone et d'autres minéraux altérés par l'eau et considérés comme des précurseurs de l'évolution de la vie étaient présents.

La charge utile de Perseverance comprend également des projets de démonstration qui pourraient aider à ouvrir la voie à une éventuelle exploration humaine de Mars, notamment un dispositif permettant de convertir le dioxyde de carbone de l'atmosphère martienne en oxygène pur.

Cet outil en forme de boîte, le premier construit pour extraire d'un environnement extraterrestre une ressource naturelle directement utilisable par l'homme, pourrait s'avérer inestimable pour le maintien futur de la vie humaine sur Mars et pour la production de propergol pour le retour des astronautes.

Un autre prototype expérimental porté par Persévérance est un hélicoptère miniature conçu pour tester le premier vol motorisé et contrôlé d'un avion sur une autre planète. En cas de succès, l'hélicoptère de 1,8 kg pourrait permettre une surveillance aérienne à basse altitude de mondes lointains, ont déclaré les responsables.

Le caractère téméraire de la descente du rover vers la surface martienne, sur un site que la Nasa a décrit comme étant à la fois attrayant pour les scientifiques et particulièrement dangereux pour l'atterrissage, a été une réalisation capitale en soi.

Le vaisseau spatial à plusieurs étages transportant le rover s'est envolé dans le haut de l'atmosphère martienne à une vitesse presque 16 fois supérieure à la vitesse du son sur Terre, incliné pour produire une portance aérodynamique tandis que les propulseurs à réaction ajustaient sa trajectoire.

Le gonflage d'un parachute supersonique a encore ralenti la descente, laissant place au déploiement d'un véhicule "grue du ciel" propulsé par fusée qui s'est envolé vers un lieu d'atterrissage sûr, a abaissé le rover sur des câbles d'attache, puis s'est envolé pour s'écraser à une distance sûre.

Le prédécesseur immédiat de Persévérance, le rover Curiosity, s'est posé en 2012 et reste en opération, tout comme l'atterrisseur stationnaire InSight, arrivé en 2018 pour étudier l'intérieur profond de Mars.

Victor Delhaye-Nouioua









Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest