Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Art et Culture
24/09/2014 - 22:27

Leonard Cohen, Pink Floyd, Robert Plant: nouveaux CD

Pour qui a tété aux mamelles de la musique des années 70, c'est une bonne nouvelle. Leonard Cohen, Pink Floyd et Robert Plant sortent chacun un CD. Revue de presse:



Robert Plant - "Lullaby and the Ceaseless Roar": Alors que se poursuit la réédition en coffrets de luxe et CD remasterisés des albums historiques du Led Zeppelin des années 70, la parution du dixième album solo de Robert Plant dit mieux que tout pourquoi il n’y a que très peu de chances de voir le vénérable dirigeable s’envoler à nouveau. Plus sans doute que n’importe quelle autre ancienne rock star affichant plus de quarante ans de carrière au compteur, Plant se montre encore capable d’un album moderne, pertinent, intelligent, ni passéiste, ni suiveur des modes. Et n’a donc nul besoin de jouer la nostalgie avec Page et Jones. (http://letitsound.blogs.lalibre.be)

Les Pink Floyd dévoilent la pochette de leur nouvel album: Pour leur premier album depuis 1994 et The Division Bell, le groupe britannique ne laisse rien donc au hasard. Leur nouvel album baptisé The Endless River (qu'on pourrait traduire par «la rivière sans fin» ) pourrait bien devenir culte, tout comme The Dark Side of the Moon ou Animals. Il doit sortir le 10 novembre prochain. L'image de ce jeune homme sur une barque flottant dans les nuages est issue de l'imagination d'un jeune artiste égyptien de 18 ans, Ahmed Emad Eldin. … L'album est décrit comme un hommage à Rick Wright, claviériste du groupe mort en 2008. Storm Thorgerson, le graphiste à l'origine des précédentes pochettes, est décédé l'an dernier, d'où l'arrivée du jeune artiste. (LeFigaro.fr via Yahoo news)

Leonard Cohen - Le retour du Canadien errant: À l’image du titre de l’œuvre, Leonard Cohen ratisse large avec ses Popular Problems: des chansons d’amour (comme la quasi folk Did I Ever Love You) côtoient des pièces sur la vieillesse (l’amalgame blues et jazz Slow en est un bel exemple) ainsi que des polaroids de l’état actuel du monde (le premier single Almost Like the Blues vient en tête). «Les Popular Problems sont des problèmes qui concernent tout le monde – sinon, ils ne seraient pas populaires, bien sûr», lancera plus tard M. Cohen lors d’un bref entretien privé avec Voir. «La mort, la maladie, Dieu, la foi, la guerre, la paix, etc., tout comme les tracas du quotidien, ne se volatiliseront jamais. Puis, comme il n’y a aucun moyen de les résoudre, ils sont problématiques. Ce sont nos Popular Problems.» (voir.ca)

Henri Vario-Nouioua










Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn