Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
17/08/2009 - 15:53

Les Bleus au rebond

Un début de repêchages rondement mené, et voilà que le déplacement de ce soir dans la banlieue d'Helsinki revêt les attraits d'une agréable visite exotique plutôt que ceux d'un match à enjeu. Les Bleus, qui ont atomisé l'Italie vendredi à Pau (81-61) ne sont plus très loin de l'Euro. Avec des certitudes supplémentaires, malgré les zones d'ombre.



Le retour de Tony Parker

Retenu dans le box de départ par le staff tricolore depuis sa blessure à la cheville, le meneur de San Antonio piaffait d'impatience de retrouver le terrain. Jeudi, il avait joué l'intox : «Je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir jouer. Quinze minutes, ce serait déjà pas mal.» Avant d'ajouter goguenard : «Mais cette fois je suis libre.»

Libre de choisir son temps de jeu, limité à la présence testimoniale (cinq petites minutes) le week-end précédent face à la Finlande sur ordre de son club. Cette fois Parker a pu lâcher les chevaux. Trente minutes sur le parquet, 23 points, dont quelques pénétrations millésimées et un shoot impossible à la sirène en fin de troisième quart-temps. Et, surtout, cette impression que Parker peut marquer quand il le désire.

L'aller-retour de Nicolas Batum

C'est le grand jeu de l'été chez les Bleus. Quel «Américain» va-t-il être obligé de retourner aux Etats-Unis pour faire constater un bobo ? Après Parker, c'est Batum qui a dû repartir vendredi à Portland pour faire analyser une épaule souffreteuse. Qui ne l'avait pas empêché de réaliser une nouvelle performance mastoc à Pau : 18 points, 8 rebonds, 6 interceptions.

Heureusement, Vincent Collet, le coach, qui se disait «assommé» après avoir appris la nouvelle, n'a pas eu le temps d'avoir peur : Batum revient aujourd'hui à Paris, mais ne verra pas le paysage bucolique de Vantaa. Le staff tricolore n'est pas rassuré pour autant. Boris Diaw et Ronny Turiaf n'ont pas encore eu de nouvelles de leurs employeurs,... lire la suite de l'article sur Libération.fr


Source: Libération via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK