Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
03/02/2009 - 14:57

Les cours du pétrole au-dessus de 40 dollars le baril

Après avoir cédé 4% la veille, les cours du pétrole se maintenaient au-dessus de la barre des 40 dollars le baril mardi à la mi-journée en Europe, les intervenants se disant convaincus que les réductions de production décidées par l'Opep vont empêcher l'or noir de descendre plus bas.



Malgré un recul de la demande mondiale, le brut s'accroche depuis plusieurs semaines à la barre des 40 dollars le baril, soutenu par la décision prise par l'Opep de réduire sa production de plus de quatre millions de barils par jour afin d'équilibrer le marché.

Vers 11h35 GMT, le contrat mars sur le brut léger américain gagnait 10 cents, soit 0,25%, à 40,18 dollars le baril et le Brent prenait 33 cents (+0,75%) à 44,15 dollars.

Une enquête menée par Reuters montre cependant que l'Opep n'a honoré qu'aux deux tiers en janvier son engagement de baisser sa production, certain pays membres continuant de pomper plus que ce qui a été fixé par les quotas.

L'offre des pays de l'Opep s'est établie à 28,65 millions de barils par jour en janvier contre 29,64 millions en décembre selon cette enquête menée auprès de compagnies pétrolières, des responsables de l'Opep et des analystes.

Depuis le mois de septembre, l'Opep a annoncé sa volonté de réduire sa production de 4,2 millions de barils par jour, la dernière baisse en date, de 2,2 millions de bpj, datant du 1er janvier.

L'offre de janvier de l'Opep, qui fournit un tiers du pétrole mondial, a toutefois été supérieure de 1,39 million de barils par jours aux objectifs fixés.

"Le marché du pétrole est proche de son plus bas. Les réductions de production décidées par l'Opep vont commencer à se faire ressentir dans les stocks dans quelques mois. Maintenant, il faut que l'économie rebondisse", résume Anthony Nunan, responsable de la gestion des risques chez Mitsubishi Corp.

Le pétrole avait chuté lundi sur le Nymex, sous le coup de la publication aux Etats-Unis d'indicateurs macroéconomiques qui ont ravivé les inquiétudes sur le niveau de la demande du premier consommateur mondial.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK