Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Art et Culture
25/02/2009 - 18:39

Les enchères battent leur plein au Grand Palais

Paris- La dernière journée de la dispersion de la collection réunie en 40 ans par le couturier disparu Yves Saint Laurent et son compagnon l'homme d'affaire Pierre Bergé se poursuivait mercredi sous la nef du Grand Palais à Palais, avec une première vacation consacrée aux sculptures et objets d'arts.



Depuis lundi, plusieurs records mondiaux d'enchères ont été enregistrés: Christie's annonçant mardi soir que le produit total de la vente débutée lundi, atteignait déjà quasiment l'estimation totale de celle-ci, soit plus de 300 millions d'euros.

L'un des clous de cette vacation a été cette tête représentant Janus (première partie du XVIIe siècle) qui a trouvé preneur à 1,75 million d'euros pour une estimation de 100.000 à 200.000 euros. Même chose pour un pot à bouquet en cristal de roche, vermeil et rubis (école de Milan), estimé entre 100.000 et 150.000 euros, qui s'est envolé à 440.000 euros.

Deux dents de narval de l'Arctique (fin du XIXe siècle) estimées entre 30.000 et 50.000 euros, sont parties à 180.000 euros, alors qu'un Christ en croix (Italie, XVIIe ou XVIIIe) a été adjugé 80.000 euros, soit plus de dix fois son estimation.

Une suite de quatre bustes allégoriques représentant les quatre continents (XVIIIe siècle) a plus que doublé son estimation haute de 300.000 euros, trouvant preneur à 700.000 euros. Enfin, un fragment de tête de Christ originaire des Philippines espagnoles (XVIIe siècle) a plus que doublé son estimation haute, s'adjugeant 44.000 euros.

Parmi les 270 lots dispersés mercredi après-midi, on comptait notamment une collection pléthorique de 76 camées, pièces très prisées par Yves Saint Laurent et globalement adjugées selon les fourchettes de leurs estimations. Si ce n'est cette pièce, composée de sept camées ovales polychromes représentant des portraits masculins, partie à 80.000 euros (estimation 18.000 à 22.000 euros), ou cet autre camée en opale représentant la déesse Isis, qui s'est envolé à 50.000 euros (estimation 5.000 à 7.000 euros).

Les 57 derniers lots de la collection seront dispersés en soirée. Céramiques, mobilier, art islamique, archéologie sont au catalogue ainsi que l'art d'Asie, dont les têtes de lapin et de rat que la Chine souhaitait vivement faire retirer de la vente, demande dont Pékin a été déboutée lundi par la justice française.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn