Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
13/01/2009 - 13:49

Les forces israéliennes dans les faubourgs de Gaza

Gaza- Les forces israéliennes ont pénétré dans les faubourgs de la ville de Gaza pour la première fois tôt mardi, détruisant plusieurs dizaines d'habitations sur leur passage, tandis que la population se terrait dans des abris de fortune.



Quelques heures auparavant, le Premier ministre israélien Ehoud Olmert avait mis en garde les militants du Hamas contre le "poing de fer" qui s'abattrait sur eux s'ils refusaient les conditions d'arrêt des combats.

Au 18e jour de son offensive, Tsahal n'était encore jamais allé aussi loin dans Gaza. Ses forces terrestres se trouvaient mardi matin à moins de 1,5km du centre de la ville.

Des témoins palestiniens ont affirmé que les soldats israéliens étaient entrés au cours de la nuit dans Tel Hawwa, un quartier composé de bâtiment à étages situé dans l'extrémité sud-est de Gaza. Les violents combats qui ont accompagné cette avancée ont fait au moins 16 morts, selon un bilan hospitalier très provisoire.

Au-delà de ce secteur, le bruit de la guerre pouvait distinctement être entendu autour de Gaza, agglomération de 400.000 habitants, tandis que l'infanterie israélienne, appuyée par l'artillerie et des hélicoptères d'attaque, investissait les faubourgs par l'est et l'ouest. Des navires israéliens pilonnaient aussi la côte.

Un habitant, Khader Moussa, 35 ans, a indiqué à l'Associated Press qu'il avait vu deux bâtiments incendiés. Il se terrait dans le sous-sol de son immeuble avec 25 autres personnes, dont sa femme enceinte et ses parents. "Les portes de l'enfer se sont ouvertes" a-t-il résumé, ajoutant: "Que Dieu nous aide!"

Plusieurs autres bâtiments étaient en feu, d'après des témoins, dont un dépôt de bois de construction. Une épaisse fumée recouvrait le secteur.

L'armée israélienne a reconnu qu'une bataille était en cours, sans donner de détails. Le Dr Moaiya Hassanain, responsable de santé palestinien, a précisé que des dizaines d'appels avaient été reçus demandant des ambulances, mais qu'il n'avait pas été possible d'y répondre en raison des combats.

Le chef d'état-major de Tsahal, le général Gabi Ashkenazi, a laissé entendre qu'en dépit des lourdes pertes infligées au Hamas, ses troupes avaient encore des objectifs à atteindre dans la Bande de Gaza. "Nous avons encore du travail", a-t-il dit mardi devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, estimant que les soldats israéliens accomplissaient "un travail exceptionnel", notamment pour réduire la capacité de tirs de roquettes sur Israël.

De son côté, le Hamas ne montrait aucun signe de faiblesse. Son chef, Ismaïl Haniyeh, a même annoncé à ses militants qu'ils "se rapprochaient de la victoire".

Lundi, des milliers de réservistes avaient commencé à entrer dans la Bande de Gaza, faisant craindre une intensification de l'offensive israélienne. L'envoi de ces renforts laisse fortement penser qu'Israël se prépare à passer à une troisième phase, plus intense, de l'opération "Plomb durci" qui a fait plus de 900 morts côté palestinien, et 13 morts, dont dix soldats, côté israélien.

Dans ce contexte, une nouvelle réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation dans la Bande de Gaza était programmée mardi à New York, avant le départ dans la région du secrétaire général de l'organisation mondiale Ban Ki-moon.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces