Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
02/06/2009 - 17:50

Les nouvelles routes des immigrés clandestins

Aucune embarcation de clandestins n'a abordé l'archipel espagnol des Canaries depuis deux mois et Madrid a estimé lundi que c'était en partie le résultat d'accords conclus avec plusieurs pays africains. Alors qu'un record de 31 678 clandestins subsahariens étaient parvenus aux Canaries en 2006 à bord d'embarcations de fortune venant d'Afrique, le chiffre est retombé à 1 318 au premier trimestre 2009.



Les nouvelles routes des immigrés clandestins
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Si, pour le moment, les immigrés clandestins n’essaient plus d’entrer en Espagne par les îles Canaries, c’est qu’il devient très risqué de s’aventurer au Maroc, en Mauritanie ou au Sénégal quand on est candidat au départ.

Depuis que ces trois pays traquent les migrants sur leur territoire, en coopération avec les pays de l’Union européenne, le nombre d’immigrés clandestins qui tentent la traversée de l’Atlantique est en constante diminution.

Frontex, l’agence européenne de contrôle aux frontières, à l’origine de cette coopération, s’en félicite. Pourtant, les immigrés clandestins continuent de tenter leur chance en Espagne.

Ils changent tout simplement de chemin, selon le coordinateur de l’équipe d’urgence de la Croix-Rouge des Canaries : «Le flux migratoire continue, mais on observe un changement de route vers les côtes du nord du Maroc, de l’Algérie et de la Libye, de telle manière que les sorties du continent africain se font vers la Méditerranée, et plus particulièrement vers le sud de l’Espagne».

D’autant que pour traverser la Méditerranée, les passeurs utilisent des petites barques avec seulement une trentaine de personnes à bord. Plus légères, elles sont beaucoup moins détectables que les grosses embarcations utilisées alors pour braver l’Atlantique jusqu’aux Canaries.

Source: Rewmi

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo