Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
05/10/2009 - 15:25

Les pays en développement veulent un poids accru à la Banque mondiale

Les ministres des Finances de pays en développement ont revendiqué lundi un pouvoir de vote accru à la Banque mondiale, estimant que l'institution, comme le Fonds monétaire international (FMI), serait plus crédible si elle était plus représentative des forces économiques mondiales.



Les pays en développement veulent un poids accru à la Banque mondiale
Les ministres russe, indien, indonésien, brésilien et vénézuélien se sont exprimés lors des assemblées générales de la Banque mondiale et du FMI, tenues cette année à Istanbul. Selon eux, la crédibilité de la banque, qui vient en aide aux pays en développement, sera à terme mise à mal si ses pays membres ne sont pas représentés de manière proportionnelle à leur poids dans l'économie mondiale.

"Nous devons être conscients du fait que la crédibilité et la légitimité de la Banque mondiale pourraient être mises à mal sans des progrès tangibles et réalisés dans des délais opportuns concernant la réforme sur la représentation et la participation dans laquelle nous sommes actuellement engagés", a déclaré Jorge Giordani, ministre vénézuélien du Développement.

La commission de développement de la Banque mondiale, qui fixe la stratégie de l'institution, a fait savoir qu'elle était prête à voter sur une réforme de ce type d'ici le printemps 2010. "Il sera important de protéger le poids du vote des plus petits pays pauvres", a indiqué la commission dans un communiqué.

Le mois dernier, les dirigeants du G-20 ont décidé que celui-ci serait désormais le principal forum de décisions économiques mondiale, en lieu et place du G-7, qui ne rassemble que les sept premiers pays industrialisés du monde. Lors du sommet de Pittsburgh, les dirigeants du G-20 ont accepté de redistribuer au moins 3% de leur pouvoir de vote à la Banque mondiale, et 5% au FMI.


Source: Associated Presse via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK