Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
France
06/07/2009 - 17:52

Les pirates du compte de Sarkozy devant la justice

Le procès de huit personnes, mises en examen dans l'affaire des piratages bancaires dont notamment Nicolas Sarkozy a été victime, au mois d'août 2008, s'est ouvert ce lundi matin devant la 15e chambre correctionnelle du tribunal de Nanterre.



Les huit prévenus, dont trois comparaissent détenus et cinq sous contrôle judiciaire, avaient participé, à des degrés divers, à une fraude visant à obtenir des coordonnées bancaires afin d'ouvrir des lignes de téléphonie mobile, puis de revendre les téléphones sur des marchés parallèles.

Trois des cinq prévenus sous contrôle judiciaire sont des vendeurs en téléphonie mobile, qui avaient ouvert les lignes téléphoniques. Ils n'avaient pas respecté les consignes de sécurité préconisées, afin de réaliser des ventes, sur lesquelles ils sont largement commissionnés.

Le président de la République avait porté plainte le 25 septembre 2008 après avoir constaté des prélèvements douteux sur son compte personnel, pour un montant inférieur à 200 euros.

Il s'est porté partie civile, tout comme sa première épouse Marie-Dominique Culioli, les opérateurs Orange et SFR, et Canal +. Parmi les 48 personnes physiques victimes de cette escroquerie, seules six se sont portées parties civiles.

A l'ouverture de l'audience, les avocats des prévenus ont soulevé la nullité de l'ordonnance de renvoi, qui est, selon Me Pierre Degoul, "une copie conforme et servile du réquisitoire". La présidente, Isabelle Prevost-Desprez, a annoncé que la procédure de nullité est jointe au fond.

"Un pamphlet poujadiste de mauvais aloi"

Me Degoul a également souligné "le lien d'amitié" qui existe entre le procureur de Nanterre Philippe Courroye et le président de la République, partie civile dans ce dossier.

Philippe Courroye avait saisi la brigade financière et la brigade criminelle pour résoudre cette affaire.

"Il s'agit d'un épisode sans doute inédit dans les annales judiciaires, qui montre la conception qu'a le pouvoir en place de ce que doit être la justice",... Lire la suite sur LEXPRESS.fr


Source: L'Express via Yahoo News

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn