Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
25/07/2009 - 16:19

Les signes d'une timide reprise dopent les marchés financiers

La sphère financière et l'économie réelle sont-elles à nouveau en train de se déconnecter ? Alors que les plans sociaux se multiplient et que le chômage poursuit son ascension partout dans le monde, les Bourses remontent à toute allure.



A New York, l'indice Dow Jones de la Bourse de New York a gagné 4 % au cours de la semaine, pour terminer, vendredi 24 juillet, à 9 094,23 points, son plus haut niveau depuis début novembre 2008. En cinq jours, la référence des marchés boursiers internationaux, l'indice MSCI, a, quant à lui, gagné 9 %.

A Paris, le CAC 40, après avoir connu neuf séances consécutives de hausse, est brièvement repassé, vendredi, en séance, au-dessus des 3 400 points, un niveau qu'il n'avait plus vu depuis janvier. Même si l'on reste très éloigné des sommets atteints il y a deux ans, lorsque le Dow Jones naviguait au-dessus des 14 000 points et le CAC 40 au-delà des 6 000 points, le rebond n'en est pas moins spectaculaire.

Par rapport aux points bas touchés début mars, Wall Street a progressé de plus de 35 %, Paris de 33 %, Francfort et Tokyo de 41 %, Londres de 59 % et Hongkong de 76 % !

L'optimisme retrouvé des opérateurs boursiers, après des mois de déprime totale, n'est pas seulement alimenté par la perspective de recevoir en fin d'année de jolis bonus, comme les banques qui les emploient viennent de le leur promettre. Il se nourrit surtout des résultats meilleurs que prévu enregistrés au deuxième trimestre par les entreprises de la première économie mondiale.

C'est le cas des établissements financiers, au bord du gouffre à l'automne, mais qui ont renoué avec des profits impressionnants grâce à leurs activités sur les marchés de capitaux. Mais aussi des grands groupes industriels, tels le fabricant d'engins de chantier Caterpillar ou la société informatique Texas Instruments.

Ces bons résultats sont la conséquence de la grande réactivité de ces entreprises, qui se sont ajustées très rapidement au ralentissement de l'activité en réduisant leurs coûts, principalement par le biais des contractions d'effectifs.... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Source: Le Monde via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK