Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
La Bourse en Direct
20/01/2009 - 19:15

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

paris- Liste des valeurs suivies ce mardi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a connu une nouvelle séance de baisse, à l'instar des autres places européennes, en perdant 2,15% à 2.925,28 points.



* ALSTOM, plus forte hausse du CAC, a pris 3,74% à 35,53 euros. Le spécialiste des infrastructures a publié des ventes légèrement inférieures aux attentes pour le 3e trimestre, mais ses prises de commandes ont été supérieures aux prévisions des analystes. Le groupe a confirmé ses objectifs de rentabilité à l'horizon 2010. Mais certains analystes, dont CA Cheuvreux et Natixis, pensent que le ralentissement de la croissance mondiale va finir par toucher le groupe qui bénéfice encore d'un flux de commandes lancé il y a deux ans alors qu'il n'y avait aucun problème de crédit. Le P-DG, Patrick Kron, a également confirmé une nouvelle fois son intérêt pour un rapprochement avec Areva.

* EADS a gagné 3,26% à 13,29 euros. Sa filiale Eurocopter a annoncé un chiffre d'affaires 2008 en hausse de 7,5% à 4,5 milliards d'euros et précisé qu'elle n'était pas en mesure de faire des prévisions pour 2009 en raison de la perte de visibilité engendrée par la crise économique.

* Les bancaires ont plongé dans le sillage de l'indice sectoriel européen qui a dégringolé de 7,55%.

BNP PARIBAS, à son plus bas niveau depuis 10 ans depuis lundi, principal contributeur à la baisse du CAC, a chuté de 13,33% à 23,705 euros. Le titre a été momentanément réservé à la baisse. SG Securities est passé à la vente, jugeant une augmentation de capital "hautement probable".

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, plus forte baisse du CAC, a perdu 13,67% à 24,64 euros. Une fusion entre SG et BNPP n'est pas à l'ordre du jour, a déclaré lundi soir la ministre de l'Economie Christine Lagarde. Le président du groupe Daniel Bouton et le directeur général Frédéric Oudéa ont annoncé dans un communiqué, après la clôture, qu'ils renonçaient à leur bonus.

CRÉDIT AGRICOLE a cédé 6,98% à 7,213 euros, NATIXIS a reculé de 11,11% à 1,024 euro. SG a abaissé son objectif de 13,50 euros à 11 euros sur la première et de 2,40 à 1,30 euro sur la seconde. DEXIA a perdu 3,92% à 2,45 euros.

Christine Lagarde a demandé mardi aux banques qui bénéficient d'aides de l'Etat qu'elles limitent les dividendes et interdisent les bonus.

* Les valeurs automobiles ont fortement reculé et ont sous-performé l'indice sectoriel européen (-2,28%)

RENAULT a chuté de 8,78% à 14,97 euros. Son directeur général Carlos Ghosn a déclaré mardi lors des états généraux de l'automobile que la crise "ne sera pas de courte durée" et a plaidé en faveur d'une aide européenne harmonisée.

PSA PEUGEOT CITROËN a abandonné 6,48% à 12,335 euros. Le président du directoire du groupe, Christian Streiff, a déclaré mardi lors des états généraux de l'automobile que les besoins de financement de l'entreprise s'élevaient à environ 6 milliards d'euros. Le Premier ministre François Fillon a annoncé à cette occasion que la France apporterait 5 à 6 milliards d'euros d'aides aux deux constructeurs français.

* MICHELIN a reculé de 1,43% à 34,71 euros. Jean-Dominique Senard, gérant associé du groupe en charge des finances, a indiqué mardi à Reuters que le fabricant de pneumatiques n'avait pas de besoin de refinancement à court terme et que sa prochaine échéance de dette était couverte.

* AIR FRANCE-KLM a chuté de 9,48% à 7,791 euros après l'annonce par la compagnie aérienne qu'elle s'attendait à un résultat d'exploitation négatif au 3e trimestre du fait de la détérioration de l'environnement économique. Oddo a abaissé son objectif de cours de 9,50 euros à 8,50 euros, citant "un manque de visibilité total" sur les perspectives économiques.

* LVMH a repris 1,85% à 40,74 euros au lendemain d'un repli de toutes les valeurs du luxe provoqué par les mauvais résultats du Suisse Richemont.

* VALLOUREC a cédé 8,71% à 71,63 euros. Morgan Stanley a réduit sa recommandation sur le titre à "sous-pondérer" contre "pondération en ligne" ainsi que son objectif de cours passé à 105 euros contre 115. C.A. Chevreux a également réduit son objectif de cours à 66 euros contre 70 euros en maintenant sa recommandation "sous-performance".

* ESSILOR a perdu 5,72% à 30,405 euros. CA Cheuvreux a retiré la valeur de sa liste d'achats forts, tout en restant à l'achat ("2") sur le titre. Essilor a surperformé le CAC 40 d'environ 15% depuis que Cheuvreux l'a intégrée dans sa liste. Le broker recommande donc des prises de profits.

* SOITEC a perdu 7,27% à 2,64 euros après avoir lancé un nouvel avertissement sur ses ventes 2008-2009, à la suite d'un CA du 3e trimestre en recul de plus de 28%. Oddo a revu en baisse son objectif de cours de 3,0 à 2,5 euros, restant à "alléger". Pour le broker, l'avertissement marque une sévère dégradation à venir de la situation. Natixis, à "alléger", a abaissé aussi son objectif de 3,10 à 2,30 euros.

* SEB a plongé de 9,75% à 17,95 euros. Le groupe a annoncé lundi un CA du 4e trimestre en hausse de 12,6% et pour la première fois supérieur à 3,0 milliards d'euros (3,2 milliards) mais le fabricant de petit électroménager s'attend à une année 2009 plus difficile. Plusieurs brokers ont abaissé leur objectif de cours, dont Oddo, passé de 27 à 22 euros, CM-CIC de 43 à 34 euros. Natixis a abaissé sa recommandation d'achat" à "accumuler" et son objectif de 36 à 24 euros. Cheuvreux a abaissé son objectif de 22 à 19 euros.

* RODRIGUEZ GROUP (-19% à 2,43 euros) a enregistré la plus forte baisse du SRD


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK

Petites annonces