Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
France
06/01/2009 - 21:58

M. Alliot Marie redoute les tensions entre communautés

Ne pas transférer sur le sol français les derniers développements du conflit israélo-palestinien et calmer les esprits : tel est en substance le message que la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, a fait passer, lundi 5 janvier dans la soirée, aux responsables des principales institutions représentatives des communautés juive et musulmane de France, convoqués en urgence place Beauvau.



M. Alliot Marie redoute les tensions entre communautés
Au lendemain d'un week-end au cours duquel les partisans des deux camps ont massivement manifesté à Paris et en province, les craintes du gouvernement de voir ressurgir les tensions intra-communautaires qui avaient, en France, marqué le début de la deuxième Intifada en 2000, sont réelles.

Dès lundi, plusieurs associations juives ont fait état d'une recrudescence d'agressions, physiques et verbales, à l'égard de personnes identifiées comme juives. Dans la soirée, une voiture incendiée a été lancée contre une synagogue de Toulouse, un acte qualifié de "débile et révoltant" par Mme Alliot-Marie, qui a toutefois été prudente sur un lien éventuel entre cette incident et la situation à Gaza.

Lundi soir, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Richard Prasquier, et celui du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, ont fait part de leur accord pour "ne pas transposer"le conflit en France et tenté de désamorcer la crispation redoutée entre les deux communautés.

Des tensions sont toutefois déjà perceptibles entre certains responsables communautaires, qui s'en renvoient la responsabilité. S'il souhaite "continuer" les contacts avec certains responsables musulmans, M. Prasquier reconnaît que les relations avec le CFCM "vont traverser une phase difficile". Le président du CRIF, dont l'une des missions est "l'affirmation de la solidarité avec Israël", n'admet pas les prises de position de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), membre du CFCM, qui a qualifié l'offensive israélienne de "génocide sans précédent contre la population palestinienne". "De telles déclarations sont inouïes. Elles visent à importer le conflit en France. Je ne peux pas parler avec une organisation qui tient ces propos."

Lire la suite: Le Monde via Yahoo news;

S. D. / Source Web










Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn