Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
29/05/2009 - 20:58

Madoff supplante Saddam Hussein comme as de pique

On se souvient de ce jeu de cartes représentant les 55 figures les plus recherchées de l'ancien gouvernement de Saddam Hussein, les 'Iraqi Most Wanted'.



Lancée en 2003, au moment de l'invasion américaine de l'Irak, cette édition, qui représentait le président irakien en as de pique, a connu un beau succès commercial qui pourrait être surpassé grâce à un jeu aujourd'hui plus 'tendance' rassemblant les 'vedettes' de la crise financière, les 'Financial Crisis Most Wanted'.

L'as de pique était tout trouvé : il s'agit de Bernard Madoff, ce financier qui a organisé une escroquerie de 50 milliards de dollars (36 milliards d'euros). Ben Bernanke, le patron de la Reserve fédérale américaine (Fed), est incarné en as de carreau, tandis que John Thain, l'ex-PDG de Merrill Lynch, limogé lors du rachat de la banque par Bank of America en valet de carreau... Banquiers, gérants de fonds spéculatifs, patrons déchus, pour l'essentiel américains, se retrouvent pêle-mêle parmi les 54 cartes. Mais que les Français se rassurent ! Nous avons nous aussi notre atout : Jerôme Kerviel, le trader qui a fait perdre 4,9 milliards d'euros à la Société générale.

Ces personnages, c'est Jason Witt qui les a choisis 'à cause de leur importance dans les événements entourant la crise', explique au Monde cet entrepreneur de 35 ans basé en Californie. Sa société, International Widgets, qui produit et commercialise des gadgets, espère bénéficier du succès initial du jeu irakien, vendu à 4 millions d'exemplaires. La licence du jeu, initialement distribué par le département de la défense auprès des militaires déployés en Irak, avait été rachetée au Pentagone par Louis Amoroso, fondateur du site Web GreatUS-Flags.

M. Witt avoue qu'il 'ne sait pas s'il atteindra ce chiffre'. Mais en quelques semaines, par le biais du site Financial crisis playingcards, il en a déjà vendu près de 1 000 exemplaires - à 5,95 dollars pièce. 'Nous vivons l'une des périodes les plus étonnantes, et il n'y avait rien pour commémorer ce moment historique. Les personnages représentés sur les cartes, ce sont ceux que les enfants étudieront à l'école dans 10-20 ans', considère M. Witt. Pour le moment, ses clients s'en servent surtout de cible pour jouer aux fléchettes.


Source: Le Monde via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK

Petites annonces