Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
09/04/2009 - 14:28

Manifestation anti-Saakachvili à Tbilissi

Plusieurs dizaines de milliers de personnes manifestaient jeudi devant le Parlement de Géorgie pour exiger la démission du président Mikhail Saakachvili, accusé d'avoir gérer de manière désastreuse le conflit avec la Russie l'été dernier.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
La manifestation, à laquelle a appelé l'opposition, est organisée le jour du 20e anniversaire du rassemblement anti-soviétique qui avait contribué à la déclaration d'indépendance de la Géorgie vis-à-vis de l'Union soviétique deux ans plus tard, en 1991.

L'opposition accuse Mikhail Saakachvili, allié des Etats-Unis dans la région, d'être responsable de la défaite géorgienne face à la Russie en août dernier, et de ne pas être capable de faire avancer la Géorgie en raison de ses mauvaises relations avec Moscou.

"Il faut le soigner, il est malade (mentalement, NDLR)", déclarait Tira Guledani, une psychologue de 70 ans, qui manifestait jeudi. "Nous voulons des relations normales avec la Russie, pas la guerre. Nous voulons vivre bien avec la Russie. Il a tout gâché".

Le président, qui a déclaré qu'il mènerait à bien son mandat jusqu'en 2013, s'est rendu dans la matinée au mémorial érigé en honneur des victimes de la manifestation de 1989, situé devant le Parlement. "Nous devons être tenaces et unis", a-t-il déclaré devant quelques centaines de personnes.

Les forces de police se sont engagées à ne pas intervenir jeudi dans les rues de Tbilissi, mais les autorités de la ville étaient en état d'alerte par crainte de violences.

Parmi les hommes politiques présents jeudi se trouvaient l'ancien porte-parole du parlement géorgien Nino Burdzhanadze, qui fut l'un des plus proches alliés du président, et Irakli Alasania, ancien ambassadeur de la Géorgie aux Nations Unies pour qui le président a aujourd'hui perdu la confiance de sa population.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo