Sommaire
France
12/10/2010 - 10:58

Manifestations: près de 300 lycées touchés et autres actus France

Près de 300 lycées touchés - Trafic conforme aux prévisions SNCF et RATP - L'opposition à la réforme des retraites durcit le ton - Le Sénat repousse de 65 à 67 ans le départ sans décote - Paris dit n'avoir aucune demande d'Aqmi concernant les otages - Le projet de loi sur la régulation bancaire et financière adopté



Manifestations: près de 300 lycées touchés et autres actus France
Près de 300 lycées touchés
Près de 300 lycées sur 4.302 étaient touchés à des degrés divers par le mouvement national de contestation contre la réforme des retraites, a annoncé mardi le ministère de l'Education nationale. Les syndicats lycéens ont appelé les élèves à manifester aux côtés des salariés. On comptait mardi matin 299 lycées touchés par le mouvement - 209 perturbés et 90 bloqués -, soit 6,9% des 4.302 établissements de France métropolitaine, selon une porte-parole du ministère de l'Education nationale. A Paris, le ministère parle de 22 lycées touchés, dont trois bloqués. Selon le syndicat lycéen UNL, une cinquantaine de lycées en région parisienne et "au moins 200 dans toute la France" étaient "bloqués partiellement ou non" mardi à 10h00. (Reuters)

Trafic conforme aux prévisions SNCF et RATP
Le trafic à la SNCF et dans les transports en commun parisiens était conforme aux prévisions mardi à l'occasion de la journée d'action nationale contre la réforme des retraites. Les sept fédérations de cheminots (CGT, Unsa, Sud-Rail et CFDT-Fgaac, FO, CFTC, CFE-CGC) ont entériné le principe d'une grève reconductible à partir de lundi soir."Le plan de transports est tenu", a déclaré mardi matin une porte-parole de l'entreprise. La SNCF prévoit en moyenne un TGV et un Corail sur trois, quatre TER et Transilien sur dix et huit Thalys sur dix. Le trafic Eurostar devrait être normal. (Reuters)

L'opposition à la réforme des retraites durcit le ton
La France s'apprête mardi à vivre au ralenti avec un durcissement attendu de l'opposition au projet de réforme des retraites. Cette nouvelle journée de grèves et de manifestations, que les syndicats espèrent plus intense que les précédentes, est "l'un des dernières occasions de faire changer le projet de réforme du gouvernement", selon les mots du secrétaire général de la CFDT, François Chérèque. La CGT annonce 244 manifestations à travers la France, contre 230 lors de la journée du 2 octobre et 232 le 23 septembre. Fait nouveau depuis le début de la contestation, certains secteurs prévoient des mouvements illimités ou reconductibles, les décisions étant prises chaque jour en assemblée générale. (Reuters)

Le Sénat repousse de 65 à 67 ans le départ sans décote
Le Sénat a adopté lundi par 174 voix contre 159 l'article 6 de la réforme des retraites qui repousse de 65 à 67 ans l'âge permettant d'obtenir une retraite à taux plein quel que soit le nombre de trimestres cotisés.Le groupe UMP et une partie des centristes ont voté pour. L'opposition de gauche (PS, PC, Verts, PRG) a voté contre. "Vous êtes dans une posture qui est idéologique", a dit Eric Woerth, le ministre du Travail, en réponse aux vives critiques des orateurs de l'opposition. Contrairement à l'Assemblée, où cet article avait été adopté sans modification le 10 septembre, le gouvernement a déposé et fait adopter deux amendements qui maintiennent à 65 ans l'âge pour obtenir une retraite à taux plein dans certains cas. (Reuters)

Paris dit n'avoir aucune demande d'Aqmi concernant les otages
La France n'a reçu aucune exigence de la part d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en échange de la libération des sept otages français et africains enlevés le mois dernier au Niger, a dit mardi l'Elysée. "Il n'y a aucun message de la part d'Aqmi, pas de demande", dit-on à la présidence de la République. La chaîne de télévision Al Arabia avait rapporté lundi que les ravisseurs des otages réclamaient l'abrogation en France de la loi sur l'interdiction du port du voile islamique intégral, la libération d'activistes détenus en France et en Mauritanie ainsi qu'une rançon de sept millions d'euros, soit un million par otage. (Reuters)

Le projet de loi sur la régulation bancaire et financière adopté
Le Parlement français a adopté définitivement lundi soir le projet de loi sur la régulation bancaire et financière qui entend tirer les leçons de la crise en renforçant les pouvoirs des organismes de contrôle. Les députés, qui l'avaient adopté le 10 juin dernier en première lecture, ont validé lundi, en deuxième lecture, le texte tel que le Sénat l'a voté le 30 septembre. Il est donc définitivement adopté par le Parlement. Les groupes UMP et du Nouveau centre (NC) ont voté pour. Le groupe socialiste, radical et citoyen (SRC) et celui de la gauche démocrate et républicaine (GDR, PC et Verts) ont voté contre. Le texte présenté par la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, doit transposer en droit français des décisions du G20 de Pittsburgh de septembre 2009 et plusieurs directives européennes.(Reuters)

Source : Yahoo Actualités




Marie Mendy









Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn