Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Faits Divers - Société
16/09/2020 - 11:38

Maroc : Un enfant de 11 ans violé et tué


Le meurtre du jeune Adnane survenu le 07 Septembre a secoué tout le pays. Kidnappé par un homme de 24 ans alors qu’il partait faire des cours, c’est le corps sans vie du jeune enfant de 11 ans qui sera découvert 4 jours plus tard. D’après la police, l’enfant aurait été agressé sexuellement, tué puis enterré.



Maroc : Un enfant de 11 ans violé et tué
S’étant aperçu de l’absence prolongé de leur enfant, les parents ont alerté la police. Après de vives recherches entamées par la police, Adnane serait vu en compagnie d’un jeune homme avec des lunettes noires sur une vidéo de surveillance. Dans l’espoir de retrouver l’enfant, les photos de cet homme ainsi que de l’enfant ont été partagées.

Dans la soirée du 11 Septembre, la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGNS) annonce que l’homme sur la vidéo a été interpellé et est soupçonné d’homicide volontaire sur mineur après attentat à la pudeur. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme employé dans la zone industrielle de Tanger aurait convaincu Adnane de l’accompagner à son domicile. C’est à son domicile qu’il partageait avec 4  colocataires que le jeune Adnane a été violé et tué

La disparition du jeune Adnane a suscité un mécontentement partout dans le pays. Les milliers d’internautes ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux en faisant appel à l’exécution du suspect.
Dans le rapport de la Direction Générale Nationale de la Sûreté « le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissant de cet acte criminel, dont l’enfant mineur victime, a été transféré à l’hôpital régional de ville pour autopsie.

Même si la peine de mort est considérée par Amnesty International comme une violation des droits humains, beaucoup de personnes ont laissé croire que la meilleure justice était d’exécuter le jeune homme.

Lu 662 fois




Frank Robin









Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb