Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Les news de la Culture et des Lettres
17/09/2008 - 16:08

Marseille capitale européenne de la culture 2013

Marseille, deuxième ville de France, a été choisie mardi "à l'unanimité" du jury pour être en 2013 la capitale européenne de la Culture, aux côtés de la ville slovaque de Kosice.



a ministre de la Culture, Christine Albanel, précédée de quelques minutes par un communiqué de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) Marseille Provence, a annoncé officiellement mardi à Paris la décision du jury qui devait départager, au terme de deux jours de "grand oral", les candidatures de Marseille, Bordeaux, Lyon et Toulouse.

C'est une "chance pour Marseille et une chance pour l'Europe", a affirmé, tout sourire, le maire de la ville Jean-Claude Gaudin (UMP), en vantant la "richesse des institutions et des femmes et des hommes" de sa ville.

C'est "l'esprit d'équipe qui a gagné. Nous avons eu l'appui de 80 collectivités qui ont toutes une richesse extraordinaire. Nous nous sommes réunis et nous avons gagné", a ajouté le maire, soulignant devant la presse avoir reçu un coup de fil de félicitations de Nicolas Sarkozy.

Robert Scott, président du jury formé de six personnalités françaises et sept européennes, a affirmé que la candidature de Marseille présentait "un équilibre particulièrement réussi entre la qualité culturelle, l'engagement politique et le soutien économique".

Formellement, le choix de Marseille doit encore être validé par le Conseil des ministres de l'Union européenne.

"On invite tout le monde à la Friche de la Belle de Mai (ndlr: pôle culturel de Marseille) pour une grande fête populaire" mercredi soir, a de son côté lancé le directeur de la candidature de Marseille-Provence, Bernard Latarjet, présent mardi au ministère de la Culture.

"Aujourd'hui, les grandes questions culturelles qui se posent à l'Europe sont des questions très méditerranéennes", a-t-il expliqué, citant pêle-mêle l'émigration, les conflits entre les cultures, entre les religions, les rapports hommes-femmes, l'avenir des ressources naturelles.

Le jury a sans doute voulu récompenser "la ville la plus cosmopolite, la plus interculturelle" avec "une expérience de l'intégration par la culture", a-t-il poursuivi.

Pour Françoise Nyssen, présidente des éditions Actes sud basées à Arles, Marseille "est une ville fantastique qui ne s'est pas contentée d'elle-même, mais a rassemblé tout le territoire" dans cette candidature.

Les élus de la région se sont également félicités du choix de Marseille. Michel Vauzelle, président PS de la Région Paca, a estimé que "Marseille avait besoin de cette reconnaissance". Pour Jean-Noël Guérini, président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône, ce "grand rendez-vous (...) doit se traduire concrètement par des réalisations".

Côté vaincus, le maire de Bordeaux, Alain Juppé (UMP) a fait part de sa "grande tristesse et déception", ajoutant : "Nous sommes beaux joueurs, je dis bravo à Marseille". La Ville de Lyon, dirigée par le sénateur-maire PS Gérard Collomb, a salué "l'esprit positif dans lequel s'est déroulée cette finale" et a tenu à féliciter mardi le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, et l'équipe Marseille 2013 pour leur victoire.

"Nous leur souhaitons de réussir à faire de cette année 2013 une année exceptionnelle sous le signe de la créativité, de l'art et de la culture qui puissent rayonner bien au delà des frontières", assure la Ville dans un communiqué.

"Nous avons particulièrement apprécié l'esprit positif dans lequel s'est déroulée cette finale", ajoute la Ville de Lyon, qui "salue également l'ensemble des villes en compétition qui ont toutes proposé des dossiers d'un excellent niveau".

De son côté, le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, s'est borné à "remercier chaleureusement l'ensemble des acteurs du milieu culturel et économique (de la Ville) qui se sont mobilisés à ses côtés pour proposer un programme particulièrement riche et exigeant".

Pierre Cohen, député-maire socialiste de Toulouse, a salué le choix de Marseille tout en assurant qu'ils poursuivrait les objectifs du projet toulousain.

Le titre de Capitale européenne de la culture, lancé par le Conseil européen en 1985 afin de contribuer au rapprochement des peuples européens, assure également des retombées économiques non négligeables et donne l'occasion de développer de nombreuses infrastructures.

Après Liverpool (Grande-Bretagne) et Stavanger (Norvège) en 2008, Linz (Autriche) et Vilnius (Lituanie) seront les Capitales européennes de la culture en 2009.


Source: Edicom


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Jeudi 23 Septembre 2010 - 14:35 Fashion Week de Milan : ce qui va changer

Lundi 10 Mai 2010 - 14:02 Editoweb Cinema 10 mai 2010

Mardi 30 Mars 2010 - 20:46 Nouvelle sensation musicale !

Les news de la Culture et des Lettres | Infos Junior | Textes Littéraires | Portraits d'Artistes | L. Robotti Séville







Partageons sur FacebooK
Petites annonces