Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
30/10/2009 - 14:01

Medvedev s'élève contre toute réhabilitation de Staline

Le président russe Dmitri Medvedev a déploré que la majorité des jeunes de son pays n'aient pas connaissance de l'ampleur des purges commis sous Staline, et il a souligné qu'il importait de ne pas oublier les crimes du passé.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Les propos du chef de l'Etat, tenus à l'occasion de la journée du souvenir des répressions du temps de l'Union soviétique, surviennent, selon des défenseurs des droits de l'homme, sur fond de tentatives rampantes d'une partie de la classe politique pour redorer le blason du "petit père des peuples", notamment en en faisant avant tout le héros de la lutte contre l'Allemagne nazie.

Dmitri Medvedev met en garde contre les tentatives de "réhabilitation des responsables de l'extermination de leur propre peuple".

"Voici deux ans, des sociologues ont réalisé une enquête concluant que près de 90% des jeunes Russes de la tranche 18-24 ans ne pouvaient même pas citer des noms de personnalités qui ont souffert ou péri pendant les années de répression", a-t-il dit. "Cela ne peut que nous inquiéter".

"Rien ne peut justifier les répressions", ajoute le chef de l'Etat.

La journée du souvenir aux victimes des répressions de l'ère soviétique a été décrétée en 1991 par le premier président de l'ère postsoviétique, Boris Eltsine, pour lequel il était essentiel de bien connaître les horreurs du passé si l'on voulait bâtir la démocratie.

Staline fait toutefois encore l'objet d'un débat animé en Russie, près de 20 ans après le démantèlement de l'URSS fin 1991. Pour certains, il fut un tyran particulièrement cruel qui envoya des millions de personnes à la mort et pervertit les idéaux de la révolution bolchevique.

Pour la majorité des Russes, néanmoins, Staline demeure celui qui sut faire front face à l'offensive de l'armée allemande, de 1941 à 1945, et qui transforma l'Union soviétique en une superpuissance militaire et économique.

Pour Dmitri Medvedev, les Russes doivent veiller à ce que l'on ne tente pas de réviser l'histoire de la répression.

"Nous faisons tout particulièrement attention à ce que l'on ne falsifie pas notre histoire. Pour certaines raisons, nous pensons souvent que tout se limite à refuser les tentatives de révisions des résultats de la Grande Guerre patriotique (NDLR, la Seconde Guerre mondiale)", a-t-il dit.

"Mais il est également important de ne pas permettre que le rétablissement de la vérité historique serve de prétexte pour réhabiliter ceux qui furent responsables de la répression", ajoute le numéro un du Kremlin.


Source: Reuters via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo