Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
06/01/2009 - 14:15

Modification du code electoral : Les députés se soumettent

Dakar- Le code électoral pour les joutes locales a fait l’objet d’un réaménagement. Il s’agit du projet de loi N°68/2008 modifiant les articles L 189, L 190, L 193, L 225, L 226, L 239, L244 et L 245. Les députés ont adopté les différents amendements après un débat de plus quatre heures d’horloge.



Le code électoral a fait l’objet de réaménagement. Dans le projet de loi soumis aux députés, le gouvernement a proposé de revenir à la traditionnelle clef de répartition de 50% à la liste majoritaire et 50% à la liste proportionnelle contrairement au mode de scrutin institué à la faveur de la modification du code électoral par la loi 2006-41 du 11 décembre 2006. Celle qui préconisait un scrutin mixte allouant 2/5 des sièges à pouvoir à la liste majoritaire et 3/5 à la liste proportionnelle. A cet effet, le ministre de l’intérieur Cheikh Tidiane Sy était hier lundi à l’Assemblée nationale pour présenter le nouveau code électoral qui entre en vigueur pour les élections locales de mars 2009.

Ainsi soutient le Ministre d’Etat « c’est dans le souci de clarté et de stabilité que nous avons décidé de revoir le nouveau code électoral et de faire quelques amendements ». Le nombre de conseillers par collectivités locales sera revu à la hausse, nous signale le ministre d’Etat : « avec l’augmentation constatée de la population au cours des dernières années, il est apparu opportun de revoir à la hausse le nombre de conseillers ».

Les députés de la majorité ont approuvé le projet de loi introduit par le gouvernement, à l’image de l’élu Kadim Gueye : « le gouvernement a traduit le souhait de la population en introduisant cette loi et c’est une bonne chose ». Toutefois déclare-t-il « concernant le maire de la localité, je pense qu’il faut faire un pacte avant le vote pour permettre aux électeurs de savoir la personne qui va les diriger ». D’autres esprits libres comme Wack Ly, le député libéral de Nioro, avec la modification du code électoral le parti au pouvoir fait encore un retour aux doctrines du parti socialiste et de se poser la question « est ce qu’il n’est pas sage de reconnaître sur bien des points que nous du PDS se sommes trompés ? ».

L’argument du gouvernement pour justifier ces amendements ont été balayés par les députés de l’opposition parlementaire. Pour Bamba Dièye, il se demande quand est-ce qu’on va finir avec les réaménagements ? « A trois mois de l’échéance, on vient toucher à la loi, cela pourrait installer des tensions, des troubles au sein de la société », dit-il.

La prise en compte du genre a fait l’objet d’un débat approfondi. Pour les prochaines joutes, la parité ne sera pas prise en compte nous renseigne le ministre d’Etat, Cheikh Tidiane Sy. Pour le député Aida Mbodj : « le gouvernement n’a pas tenu ses promesses. La loi sur la parité a été adoptée et ratifiée par le Sénégal ».


Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces