Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
11/09/2008 - 18:53

Nigeria : Suspension d'un chef traditionnel pour rejet d'un vaccin

KANO - Un chef traditionnel dans l'Etat de Borno, a été suspendu de ses fonctions jeudi après avoir divorcé de sa femme qui avait fait vacciner leurs enfants contre la poliomyélite, a-t-on appris de source officielle.



Bulama Ali, dont deux enfants se sont vu administrer un vaccin oral contre cette maladie "croit encore que le vaccin contre la polio peut rendre les enfants stériles", a indiqué  le porte-parole de l'Etat, Usman Ciroma.

Selon lui, Borno est l'Etat du Nigeria le plus contaminé par le virus , en raison du rejet du vaccin par sa population.

"Le chef de district a ordonné à Bulama Ali de reprendre sa femme, sinon il perdra son poste ", a précisé le porte-parole.

Des dignitaires musulmans radicaux ainsi que certains médecins dans le nord, région dominée par l'islam, ont lancé en 2003 une campagne contre les vaccins anti-polio, avançant qu'ils contenaient des substances pouvant rendre des filles stériles, le tout orchestré par l'Occident, Etats-Unis en tête , qui comploterait pour dépeupler l' Afrique.

En réaction, la plupart des Etats du nord ont suspendu les campagnes de vaccination pendant plus d'un an, jusqu'à ce que des essais cliniques, effectués au Nigeria et à l'étranger, prouvent que le vaccin était sûr.

Conséquence de cette interruption, des centaines de nouveaux cas de polio ont été enregistrés dans le nord ces derniers mois.

Source: Dabio


Awa Diakhate











Partageons sur FacebooK
Petites annonces