Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
05/05/2009 - 16:18

Noces sanglantes dans la région kurde

Les deux mariés, leurs parents, l'imam local qui venait de célébrer l'union... Tous ont été tués. Une cérémonie de mariage célébrée dans le petit village de Bilge, dans la région kurde de Turquie, s'est terminée en bain de sang.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Au moins quarante-quatre personnes, dont seize femmes et six enfants, ont péri dans cette attaque sanglante perpétrée lundi soir 4 mai, et dont les circonstances demeurent floues.

Selon les premiers témoignages de survivants, plusieurs hommes cagoulés et lourdement armés auraient fait irruption dans la salle où se déroulaient les noces. A l'aide de fusils mitrailleurs et de grenades, ils ont fait feu pendant au moins quinze minutes, avant de prendre la fuite à la faveur de la nuit.

La moitié des victimes, dont la mariée, appartient à la famille Celebi, un clan local composé de 'gardiens de village', les miliciens progouvernementaux engagés dans la lutte contre la guérilla kurde du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Mais le ministre de l'intérieur, Besir Atalay, a rapidement balayé l'hypothèse d'une 'attaque terroriste' perpétrée par les rebelles, très actifs dans cette région proche de la Syrie. 'Il y avait une hostilité entre deux familles du village', a laissé entendre le ministre.

Les médias turcs évoquent une série de conflits récents entre deux clans rivaux. Il pourrait donc s'agir d'un crime d'honneur particulièrement sanglant : un acte de vendetta, pratique coutumière dans les régions kurdes qui fait des dizaines de victimes chaque année.

 Huit personnes ont été placées en garde à vue à la gendarmerie, mardi matin, a annoncé M. Atalay, précisant que les suspects ont été arrêtés avec leurs armes. Plusieurs membres du gouvernement devaient se rendre sur les lieux de la tuerie dans la journée, alors que le village restait bouclé par l'armée.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo