Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Amériques
26/02/2009 - 12:45

Obama devrait annoncer les modalités d'un retrait d'Irak

Washington- Barack Obama devrait annoncer ce vendredi comment il entend tenir sa grande promesse de mettre fin à la guerre en Irak, et paraissait pencher pour un retrait de la plupart des troupes de combat en un peu plus d'un an et demi.



M. Obama prononcera vendredi un discours à la base de Marines de Camp Lejeune en Caroline du Nord (sud-est). C'est sur la plus grande base de Marines de la côte est qu'il devrait dire comment il compte retirer les soldats américains d'Irak, selon des informations persistantes et non-démenties.

Aucun responsable n'a confirmé officiellement ces informations.

A Camp Lejeune, M. Obama "remerciera les Marines et leurs familles pour les sacrifices incroyables qu'ils ont consentis et exposera son plan pour l'avenir en Irak", a juste dit un responsable sous le couvert de l'anonymat.

Mais tout indiquait que M. Obama était tout près de conclure le réexamen qu'il a ordonné de la stratégie irakienne.

"Nous tenons l'un des engagements de notre campagne", a dit le vice-président Joe Biden à la chaîne NBC.

M. Obama penche pour un retrait du gros des troupes étalé sur 19 mois, d'ici à la fin de l'été 2010 donc, a déclaré un autre responsable sous couvert d'anonymat. "Je pense que c'est ce vers quoi on s'achemine", a-t-il dit.

En annonçant ce retrait, M. Obama, un des rares opposants de la première heure à la guerre en Irak, honorerait un de ses grands engagements, même s'il le ferait un peu plus lentement que promis. M. Obama disait pendant la campagne qu'il rapatrierait la plupart des troupes de combat dans les 16 mois après sa prise de fonctions.

Il mettrait fin à une guerre qui va entrer dans sa septième année et qui a profondément divisé l'opinion.

Si l'Irak est loin désormais d'être la première préoccupation des Américains en proie à la récession et s'ils reconnaissent que la situation s'y est améliorée, 61% d'entre eux estimaient en janvier qu'une guerre qui leur a coûté des centaines de milliards et la vie de plus de 4.200 soldats n'en valait pas la peine.

Les enquêtes montrent aussi que les Américains souscrivent à l'avis de M. Obama selon lequel leurs soldats sont mieux employés en Afghanistan, premier front du combat contre l'extrémisme selon le nouveau président.

Mais M. Obama doit veiller à ce qu'un retrait d'Irak ne déstabilise pas un pays situé dans une région stratégique et pétrolifère, et voisin de l'Iran.

Si le calendrier de 19 mois est confirmé, il représenterait un compromis entre différentes options soumises à M. Obama par ses responsables militaires, de 16 à 23 mois.

M. Obama a dit durant sa campagne qu'il laisserait une force résiduelle pour entraîner les forces irakiennes, combattre les terroristes et protéger les intérêts américains.

M. Obama a indiqué lui-même mardi soir devant le Congrès qu'il annoncerait bientôt sa décision. "Elle laissera l'Irak à son peuple et mettra fin de manière responsable à cette guerre", a-t-il dit.

Il soulagera ainsi des forces armées touchant aux limites de leurs capacités alors qu'il vient de décider d'envoyer 17.000 hommes supplémentaires en Afghanistan et que d'autres renforts sont possibles.

Il a aussi signifié que le désengagement d'Irak l'aiderait à atteindre son objectif de réduire le déficit budgétaire de moitié d'ici à la fin de sa présidence en 2013.

Il y a actuellement plus de 140.000 soldats américains en Irak.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK