Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Amériques
16/10/2009 - 15:22

Obama se défend face aux critiques

Barack Obama a répondu hier à ceux qui l'accusent d'avoir réalisé peu de choses notables en neuf mois de pouvoir en disant qu'il ne faisait que commencer.



Ces dernières semaines, le président des Etats-Unis a dû faire face aux critiques, à la fois de ceux à gauche qui veulent qu'il aille plus loin, par exemple pour les droits des homosexuels et des conservateurs qui l'accusent par exemple de tergiverser sur la question de l'envoi ou pas de renforts en Afghanistan.

Un sketch dans l'émission de la chaîne de télévision NBC "Saturday Night Live" a attiré l'attention sur la question il y a 15 jours. Un acteur jouant le rôle du président déclare : "ce que j'ai fait jusqu'ici est très clair et c'est : rien, nada. Près d'un an et rien à montrer."

La critique s'est amplifiée après l'attribution à Barack Obama du prix Nobel de la paix la semaine dernière. Même certains commentateurs plutôt favorables au président ont estimé que cette récompense était prématurée.

Obama, qui s'est rendu jeudi en Louisiane pour la première fois en tant que président quatre ans après le passage de l'ouragan Katrina, a ouvert une réunion publique en disant que son travail avait conduit à une certaine amélioration de la situation économique aux Etats-Unis et rendu envisageable une réforme du système de santé cette année.

"Maintenant, simplement au cas où certains d'entre vous s'interrogeraient, je n'ai jamais pensé qu'aucune de ces choses allait être facile", a déclaré le président. "Nous savez, j'écoute parfois ces journalistes (qui disent) : et bien, pourquoi n'avez-vous pas encore résolu le problème de la faim dans le monde ?"

Face aux rires, il a lancé : "Pourquoi personne ne l'a fait? Cela fait neuf mois. Pourquoi ? Je n'ai jamais dit que cela allait être facile. Qu'est-ce que j'ai dit pendant la campagne ? J'ai dit que le changement était difficile. Alors, les grands changements sont plus difficiles."

Dans une allusion apparente aux républicains opposé à la réforme du système de santé, Barack Obama a stigmatisé ceux qui "tentent de se mettre en travers du progrès".

"Laissez-moi vous le dire : je viens juste de commencer", a lancé le président.

A la fin de la réunion, un jeune écolier, Terence Scott, a demandé à Obama : "Pourquoi les gens vous haïssent-ils ?"

"Et bien, d'abord, j'ai été élu président, donc tout le monde ne me hait pas", a répondu Obama. "J'ai eu beaucoup de suffrages."

"Mais tu sais, c'est vrai que si tu as regardé la télévision ces derniers temps, c'est comme si tout le monde devenait fou en permanence", a déclaré Obama. Il a mis cette ambiance à la fois sur le compte de la politique et sur la crainte du chômage.

"Et quand les choses deviennent difficiles, alors, tu sais, on va te reprocher des choses. Cela fait partie du job. Mais tu sais, je suis un gars plutôt résistant", a déclaré le président des Etats-Unis.


Source: Reuters via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK