Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
04/06/2009 - 13:52

Obama, un espoir pour les musulmans

A peine Barack Obama avait-il posé les pieds hier sur le sol saoudien que le chef d'Al-Qaeda, Oussama ben Laden, sortait de son silence pour l'accuser de «suivre la même politique d'hostilité» à l'égard des musulmans que son prédécesseur, George W. Bush, et de susciter encore «plus de haine» contre l'Amérique.



«Il pose ainsi les fondements à des guerres de longue durée», a-t-il ajouté dans un enregistrement audio diffusé par la télévision qatarie Al-Jezira. Une attaque similaire avait déjà été lancée la veille par son adjoint, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri.

A l'évidence, l'arrivée du président américain dans la région et, plus encore, le discours historique portant sur la nécessaire réconciliation avec le monde arabo-musulman qu'il doit prononcer aujourd'hui au Caire, suscitent un énorme intérêt dans tout le monde musulman, y compris au sein de la nébuleuse islamiste la plus radicale.

Ce discours s'adressera tout autant à «la rue», soit un milliard et demi de personnes, qu'aux gouvernements des pays concernés, pour les convaincre de travailler avec les Etats-Unis. Il sera le point d'orgue de sa mini-tournée au Proche-Orient. On s'attend dès lors à ce que Barack Obama tourne la page après huit années de tensions sous son prédécesseur, George W. Bush.

Le message doit s'adresser aussi à Israël, notamment lorsqu'il va demander aux gouvernements de la région : «Arrêtez de dire une chose derrière des portes closes et autre chose en public.» Déjà, l'Etat hébreu s'est déclaré inquiet de ce que les ouvertures d'Obama se fassent à ses dépens.


Source: Liberation via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK