Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.


Rss
pour y être



Sport
19/01/2009 - 15:32

Paris SG-Villeneuve: le divorce est consommé

La démission en bloc des administrateurs du PSG, a provoqué une fracture ouverte au sein de la direction du club, les jours du président Charles Villeneuve, qui avait lui-même ouvert les hostilités par l'envoi d'un courrier réclamant plus de pouvoirs, étant désormais comptés.



Officiellement, l'ancien patron du service des sports dirige toujours le PSG jusqu'à la tenue d'une assemblée générale.

Concrètement, cette démission collective ouvre la voie à une période transitoire avant la tenue d'ici une quinzaine de jours d'un nouveau conseil d'administration qui devrait acter le départ de Charles Villeneuve et nommer son successeur. Mais jusqu'à cette date, Villeneuve reste de fait président du club.

Le courrier envoyé vendredi par l'ancien directeur des Sports  aux administrateurs, souhaitant être "un président directeur général de plein exercice" et dénonçant une gestion alarmante du club a été interprété par eux comme un acte de "défiance" et provoqué une rupture qui paraît inéluctable.

"La situation est exceptionnelle, elle a appelé une décision exceptionnelle. On ne peut pas rester dans une situation d'attente. Il n'y avait pas d'autre solution pour les administrateurs", a ainsi expliqué l'ancien président du club Simon Tahar, porte-parole des administrateurs.

Pour l'actionnaire majoritaire, Colony Capital, et son représentant en Europe Sébastien Bazin, visé à demi-mots dans la lettre recommandée envoyée aux membres du CA, une reprise en main s'imposait.

La démarche de Villeneuve, tant sur la forme que sur le fond, avait provoqué "la colère" de Bazin selon plusieurs sources.

Les critiques à peine voilées sur des "engagements financiers" non tenus ont également été ressenties comme une attaque directe contre l'actionnaire.

La ligne dure l'ayant emporté à l'unanimité, Colony Capital est obligé de monter au front. Selon L'Equipe, Sébastien Bazin lui-même pourrait prendre la présidence du club après en avoir confié la gestion à Alain Cayzac (2006-avril 2008), Simon Tahar (avril-mai 2008) et Charles Villeneuve (depuis mai 2008).

Quelle sera désormais la tactique envisagée par Villeneuve ? L'ancien journaliste a sans doute anticipé l'issue fatale en envoyant sa lettre au CA. "Il se peut que Villeneuve ait des contacts avec d'éventuels repreneurs et qu'il ait décidé de se démarquer de Bazin", analysait dimanche une source proche du club parisien.

Bazin avait d'ailleurs peu goûté les tentatives de Villeneuve, sans mandat de sa part, pour trouver de nouveaux investisseurs notamment dans la région du Golfe Persique afin remplacer la banque américaine Morgan Stanley, actionnaire à hauteur de 33% et qui souhaite se désengager.

Homme de réseau et d'influence, Villeneuve possède de solides appuis. En pleine crise, il a ainsi assisté comme si de rien n'était au match PSG-Sochaux, dimanche au Parc des Princes, flanqué du secrétaire d'Etat aux Sports Bernard Laporte et du président de la Cour des comptes, Philippe Séguin.

De toute façon, il est clair que Villeneuve n'a pas agi sur un coup de tête et avait très certainement prévu de contre-attaquer, ce qu'il devrait faire très bientôt.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: