Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

La Bourse en Direct
26/02/2009 - 21:10

Paris et les Bourses européennes terminent dans le vert

Les valeurs européennes ont terminé en hausse afin jeudi, après quatre séances de baisse, les investisseurs apparaissant rassurés par le nouveau plan du gouvernement britannique pour les banques.



La Grande-Bretagne a instauré jeudi un système de couverture des actifs bancaires toxiques qui pourrait incorporer jusqu'à 500 milliards de livres (712 milliards de dollars) de ces actifs, dans le but de rétablir la circulation du crédit.

L'indice CAC 40 a gagné 1,78% ou 47,92 points, à 2.744,84 points.

Mercredi, le FTSEurofirst 300, qui a perdu 45% en 2008, avait fini à son plus bas niveau depuis six ans.

Les valeurs financières, les bancaires surtout, ont tout particulièrement profité du rebond.

Royal Bank of Scotland bondit de 25,54% à 28,5 pence. La banque, dont l'Etat détient déjà 70% du capital, a fait savoir qu'elle

placerait 325 milliards de livres d'actifs sous protection publique et annoncé la plus forte perte annuelle jamais subie par une entreprise britannique, 24,1 milliards de livres.

LLoyds Banking Group devrait faire de même vendredi, à hauteur de 200 milliards de livres. La valeur a flambé de 30,66% à 75 pence.

HSBC s'est appréciée de plus de 7%.

UBS s'est adjugée 16,24% à 11,74 francs suisses après avoir sorti de sa retraite l'ancien directeur général du Crédit suisse Oswald J. Grübel pour remplacer l'actuel patron Marcel Rohner qui avait fait part début janvier de son intention de démissionner.

L'indice du secteur bancaire européen s'est octroyé 8,23%.

Allianz a gagné 12,41% à 55,25 euros. Le premier assureur allemand a accusé en 2008 une perte plus importante que prévu, plombé par les difficultés de Dresdner Bank, ce qui montre rétrospectivement les allégements que vont provoquer pour le groupecette cession, estiment les opérateurs.

BASF s'est avancé de 7,36% à 22,62 euros. Le groupe chimique allemand a pourtant dit s'attendre à une baisse de son chiffre d'affaires et à un recul encore plus marqué de son résultat opérationnel .


Source: Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo