Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
22/10/2009 - 13:07

Radovan Karadzic refuse de comparaître lundi à La Haye

Jugeant n'avoir pas eu assez de temps pour préparer sa défense, l'ancien dirigeant politique des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic, ne sera pas présent lundi à l'ouverture de son procès devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
"La défense n'a pas eu suffisamment de temps et de moyens", écrit-il dans une lettre au tribunal rendue publique jeudi. "En conséquence, je ne comparaîtrai pas devant vous à cette date" du 26 octobre, ajoute-t-il.

Le TPIY a aussitôt fait savoir que le procès s'ouvrirait comme prévu lundi.

"Pour le moment, rien n'indique que la procédure ne suivra pas son cours normal. Le contrôle de cette procédure est entièrement aux mains des juges du tribunal", a dit Nerma Jelacic, porte-parole du TPIY.

Le procureur du tribunal international, Serge Brammertz, a déclaré mardi que Radovan Karadzic avait eu quinze mois pour préparer sa défense et que ses droits avaient été respectés.

Karadzic, 64 ans, arrêté l'année dernière à Belgrade et transféré à La Haye après onze ans de fuite, doit répondre devant la justice internationale de 11 chefs d'inculpation de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide durant la guerre de Bosnie qui a fait 100.000 morts entre 1992 et 1995.

Il risque la détention à perpétuité.

Radovan Karadzic nie les faits qui lui sont reprochés. Il assure lui-même sa défense et avait demandé en septembre à bénéficier de dix mois supplémentaires pour préparer le procès.

Il doit notamment répondre de deux chefs d'inculpation pour génocide, à propos du siège de Sarajevo, qui a duré 43 mois, et du massacre de 8.000 musulmans en 1995 à Srebrenica.

Lors des audiences préparatoires au procès, il a été particulièrement combatif, tenant tête à ses accusateurs et rappelant par sa pugnacité l'attitude de l'ancien président yougoslave Slobodan Milosevic, mort dans sa cellule en 2006.


Source: Reuters via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo