Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
21/02/2009 - 12:02

Rama Yade débarque à Dakar en catimini

Dakar- S’il était possible à certains cercles du pouvoir de déclarer Rama Yade persona non grata, ce serait fait. Malgré ses rapports peu huilés avec Me Wade, la jeune secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme du gouvernement français a foulé le sol sénégalais.



C’est un peu avant 21 heures que la secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme, auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes, Rama Yade, a débarqué, hier soir à Dakar par un vol de la compagnie Air France, contrairement à «la volonté des autorités sénégalaises de donner un cachet officiel à cette visite». D’ailleurs, c’est pour contourner cette difficulté que le séjour de Rama Yade a été déclaré purement privé. Cette visite de la Française d’origine sénégalaise intervient au moment où le milieu diplomatique bruit, depuis quelque temps, d’un climat de méfiance entre elle et le Chef de l’Etat Sénégalais, Me Abdoulaye Wade. Les dessous de cette inimitié seraient relatifs à la volonté du Quai d’Orsay de nommer la Française d’origine sénégalaise au poste d’ambassadeur au Sénégal. Alors qu’on tente de sauver les apparences, Mme Yade s’invite au Sénégal à travers «cette visite qui indispose au sommet de l’Etat». D’ailleurs, à sa sortie du salon d’honneur, elle est passée inaperçue, moulée dans son ensemble jeans de couleur bleue.

Cela s’explique par les velléités d’opposition des autorités sénégalaises donner un cachet officiel à cette visite. D’ailleurs, si l’on croit les confidences de diplomates, «des grincements de dents provenant du Palais ont suivi l’annonce de l’arrivée de Rama Yade en terre sénégalaise». Un séjour qui, rapporte-t-on, sera aussi «l’occasion pour Rama Yade de voir des membres de sa famille dont son père».

Mais, dans l’agenda de la secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme, figure, en bonne place, différentes rencontres avec des personnalités. Dans son agenda tenu secret, ses proches soufflent qu’il «ne figure aucune audience, encore moins un contact officiel avec une personnalité étatique sénégalaise». Par contre, nos différents interlocuteurs révèlent que le séjour de Rama Yade sera mis à profit pour «actionner son lobby et prendre des contacts dans la perspective de pouvoir servir son pays au Sénégal». En effet, des rencontres sont prévues avec d’autres personnalités dont les noms et leur statut ne sont pas communiqués, ajoute une source.

Cette nature des rapports entre les deux personnalités s’explique, d’après les témoignages recueillis à divers niveaux, par l’opposition d’approche sur les questions relatives aux libertés individuelles et collectives. La jeune Française est connue pour être très regardante sur les questions de Droits de l’Homme au moment où ce volet constitue l’une des faiblesses majeures du régime de Wade. L’on rapporte également que «la complice de Nicolas Sarkozy ne manque aucune occasion pour mettre à nu, à l’Elysée, l’incapacité du Sénégal à garantir le respect des Doits de l’Homme et des libertés individuelles et collectives». Un jugement négatif qui risque de s’aggraver, et même affecter les relations entre la France et le Sénégal si Mme Yade est affectée à Dakar.

Paradoxalement, si les relations entre Rama Yade et le Chef de l’Etat ne sont pas au beau fixe, c’est le contraire pour ce qui est des rapports entre elle et le fils du Président, Karim Wade. Entre les deux, l’on témoigne une amitié bien entretenue et une considération mutuelle.



Source: Rewmi




Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces