Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
28/10/2009 - 15:36

Rebondissement dans l'affaire Alex Ségura

L’affaire Alex Ségura prend une nouvelle tournure depuis que les lettres du Directeur Général du Fmi et la réponse du Président de la République ont été rendues publiques. Ce qu’il faut noter c’est d’abord le surplus de confusion dans cette affaire avec les versions différentes données de part et de l’autre.



Comme nous l’a confié un Haut Diplomate sénégalais, cette affaire risque de coûter cher à notre pays. Seulement, le fait en tant que tel est habituel au Sénégal. Presque tous les hommes politiques, les marabouts, les journalistes et les hommes d’affaires qui sortent du bureau du Président de la République reçoivent des «enveloppes» en guise de «passe».ou « yobeuls »  

Communiqué

Hier, le président de la République a publié un communiqué dans lequel il est dit que : «M. Segura n’était pas l’ami du Sénégal. Il a été le plus souvent dur même sur ses appréciations. Il n’y avait pas de raison de lui offrir un cadeau important » note le communiqué. «Mais selon nos traditions, lorsque quelqu’un, qui est resté longtemps chez nous, nous quitte, on lui offre un cadeau, soit en nature soit en une modeste somme d’argent pour lui permettre d’acheter lui-même ses souvenirs pour sa famille» poursuit le communiqué du président. «Après avoir présenté ses adieux, l’Aide de Camp a demandé au Président de la République s’il fallait lui donner quelque chose comme de coutume» dit le texte. Selon toujours le communiqué, «le Président de la République a répondu oui sans préciser la somme car il y avait une pratique. L’Aide de Camp s’est trompé sur la somme et s’est aperçu par la suite de son erreur».

Wade

«Je tiens à préciser que cette somme a été restituée aux autorités sénégalaises par le Fmi. C’est un non sens que de parler de corruption de quelqu’un qui vous quitte définitivement sans la moindre chance que vous puissiez vous rencontrer un jour. Telle est la vérité sur cette affaire» a écrit le président Wade qui ajoute «c’est ce que j’ai expliqué à M. Dominique Strauss-Kahn, lors de notre entretien téléphonique du mardi 20 octobre 2009 à 19h34 Gmt ». «J’ai admis qu’il y avait là une erreur de l’Aide de Camp. M. Dominique Strauss-Kahn pourrait le confirmer» termine le président. Au terme de sa mission, Alex Ségura devrait présenter un rapport à la Direction générale du Fmi. Son départ de Dakar a coïncidé avec la sortie du livre du journaliste Abdou Latif Coulibaly. D’ailleurs, Ségura avait donné sa position par rapport au travail effectué par Karim Wade au niveau de l’Anoci. Aujourd’hui, rien ne justifierait le «petit cadeau» offert à Alex Ségura. Certains Hauts fonctionnaires estiment que ce « cadeau » pourrait peser sur le rapport de fin de mission que Segura devrait présenter au niveau du Fmi.

MCA

Cette affaire Segura risque même de plomber les ailes du Mca. De l’avis d’un Fonctionnaire d’une Institution financière, les grands projets pilotés par le Fmi peuvent connaître un frein dans son exécution. La plus récente est le Millénium Challenge Account (Mca). Washington a accordé un financement de 270 milliards au Sénégal. Ce fonds a été alloué sur la base de critères sélectionnés. Et lors des sélections, le Sénégal avait répondu aux critères de bonne gouvernance et de lutte contre la pauvreté. Mais cette affaire Segura pourrait, selon certains témoignages, inciter les autorités du Fmi à demander à l’Administration Obama de suspendre ce programme. Ce qui serait catastrophique pour le Sénégal. Il s’agit de 270 milliards de F Cfa devant servir à la construction d’infrastructures et d’autres projets.

«Petits cadeaux»

«Enveloppes», «petits cadeaux»et « autres »,cela a toujours existé dans les pratiques de nos hommes. En 1981, lors de son départ de la présidence, l’ancien président de la République Léopold Sédar Senghor avait reçu un «cadeau» consistant de 6 milliards offert par les Saoudiens. Selon certaines sources, cet argent a servi à renflouer une Fondation. Des « cadeaux », Léopold Senghor et Abdou Diouf en recevait et en donnaient aussi. C’est le cas aujourd’hui d’ Abdoulaye Wade qui reçoit des soutiens de la part de ses amis arabes, européens etc.… Ce n’est pas la première fois qu’une affaire d’argent touche la présidence de la République. Bien que regrettable dans un pays pauvre comme le Sénégal, cette affaire Segura ne doit pas être traitée avec partie-pris. Le journaliste français Vincent Hugeux de l’Hebdomadaire «l’Express » avait évoqué dans l’un de ses articles d’un «cadeau » que lui avait proposé le président de la République qui l’avait reçu. Cette affaire était semblable à celle de Segura. Le journaliste avait vilipendé les autorités sénégalaises. Car il assimilait ce geste à une tentative de corruption.

Listes

Ils sont nombreux, les hommes politiques de l’Opposition comme du Pouvoir, les journalistes, les hommes d’affaires et les marabouts qui ont « mangé » dans la main du président Wade. L’aide de camp du président, le Colonel Bara Cissokho détient la liste de toutes les personnes qui ont eu par le passé à recevoir de l’argent au Palais. La plupart d’entre eux ont émargé sur une liste détenue par Bara Cissokho. Lors de l’audition de l’ancien premier Ministre, Idrissa Seck par la Haute Cour de Justice, il était question d’une liste d’hommes qui ont eu à bénéficier d’aide de la part du président. Les rebelles de la Cote d’Ivoire lors de leur passage à Dakar pour Paris à l’occasion des négociations de Marcoussis ont été aussi soutenus par le président Wade. Qui ne se rappelle également des fonds (200 millions selon certains) offerts par le président aux Syndicalistes. ? Les Sénégalaises vivant aux Usa ont aussi reçu un financement de plusieurs millions pour l’ouverture d’une Mutuelle d’Epargne. A cette liste s’ajoutent les personnalités prises en charge par la Présidence pour leurs frais d’hospitalisation à Vall De Grâce.

Maîtresse

Le Fmi, pour sa part, n’en ’est pas à son premier scandale. Juste après sa nomination, le Directeur général, Dominique Strauss Kahn a été cité dans une affaire avec une de ses maîtresses. Selon les informations, Strauss-Kahn aurait favorisé Piroska Nagy, une ancienne employée du Fmi (toutes ces informations sont à prendre aux conditionnelles, l’enquête étant en cours). Dsk surfe sur le buzz malgré lui : le Fmi enquête donc sur son directeur dans le cadre d’une affaire de favoritisme.

Plainte

Cheikh Awa Balla Fall ancien Secrétaire Exécutif du Programme National pour le Développement Local (Pndl) a porté plainte contre l’Etat du Sénégal. Qualifié de proche de Macky Sall, Balla Fall serait sur le point d’être réhabilité par le Ministre Aliou Sow. Selon nos sources, en effet,le Ministre Aliou Sow aurait déclaré devant les députés que ce dernier a été dégommé manu militari de son poste. Pour rappel c’est à cause de Cheikh Awa Balla Fall que l’ancien Premier Ministre Macky Sall avait hébergé le Pndl à la Primature se mettant ainsi à dos Aminata Tall actuel Secrétaire général de la présidence. De sources dignes de foi, les propos de Aliou Sow en faveur de Cheikh Awa Balla Fall n’auraient pas plu au niveau de la Présidence.

Justice

C’est un cri de cœur, un appel à la justice sur une histoire assez rocambolesque qui défraie la chronique au marché unité 17 des Parcelles Assainies qu’un internaute (pseudo : justice, Ndlr), a nous livré sur le site de Rewmi. Com (ndlr : 23 octobre dernier), :: « Un fait insolite vient de se passer, au marche des Parcelles Assainies de l Unité 17. En effet un trio composé de Diabel, le responsable du marche, Camara l’électricien et Serigne Diédhiou , un « bleu » car récemment arrivé de la Casamance. trafiquait de l’électricité en utilisant des compteurs déjà résilies.

Justice (bis)

Le cerveau de cette affaire est Diabel qui a loué la cantine ayant ledit compteur et fournit du courant a Sérigne Diédhiou. ce dernier ,ignorant apparemment les risques s’est laissé embarquer par les deux premiers. Mais ce qui est bizarre dans cette affaire c’est que la police est venue arrêter Sérigne et laisser en liberté le commanditaire Diabel l’initiateur du trafic. C est pour cette raison que je demande a la presse sénégalaise de venir au marche des parcelles assainies pour mener l’enquête afin que la vérité éclate au grand jour. Pour quelle raison la police protége Diabel et Camara? Les commerçants de ce marche ne vous dirons jamais que c est Sérigne qui leur a fourmi du courant, ça c est une certitude. Je crois à la justice de mon pays je demande au ministre de bien vouloir diligenter une enquête parallèle », maintenant à vous de juger !.

Unesco

Le Mardi 27 Octobre 2009, à l’occasion de la célébration du 20ème anniversaire du Prix Félix Houphouët Boigny pour la Recherche de la Paix et en marge de la 2ème Session des travaux de la Commission Internationale pour la Recherche de la Paix, axés sur « La place de la religion dans la recherche de la paix et dans les relations internationales, au XXIème siècle », le Professeur Iba Der Thiam a reçu, à Paris, des mains du Directeur Général, Koïchiro Matsuura, la Médaille d’Or de l’Unesco et une Attestation « en reconnaissance de la haute contribution de M. Iba Der Thiam aux travaux du Jury et à son profil international ». La cérémonie s’est déroulée dans la Salle 1 de l’Unesco, en présence des autorités diplomatiques, du personnel du Secrétariat de l’Organisation, de Mme Irina Vikova, Directrice Générale nouvellement élue, de Mario Suarez, Ancien Président de la République de Portugal et de M. Mohamed Bedjaoui, Ancien Président de la Cour Internationale de Justice de la Haye, tous deux membres du Jury. C’est la 3ème décoration que M. le Professeur Iba Der Thiam reçoit de l’Unesco, compte non tenu des deux motions spéciales, qui lui ont été décernées par les Conférences Générales et de celle que le Groupe Africain lui avait attribuée « pour la qualité de ses prestations et les services qu’il a rendus à l’Organisation ».



Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces