Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
24/02/2009 - 15:09

Relaxe en appel pour les cinq Français de Guantanamo

Paris- La cour d'appel de Paris a relaxé mardi les cinq ex-détenus français de Guantanamo jugés pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", une décision contre laquelle le parquet général de la cour d'appel de Paris a indiqué qu'il allait se pourvoir en cassation.



Le 19 décembre 2007, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné en première instance Brahim Yadel à cinq ans d'emprisonnement, dont quatre avec sursis, ainsi que Nizar Sassi, Mourad Benchellali, Redouane Khalid et Khaled ben Mustapha à quatre ans, dont trois avec sursis. Un autre ex-détenu, Imad Kanouni, avait été relaxé.

Le 17 novembre 2008, l'avocat général Julien Eyraud avait requis la confirmation des peines infligées en première instance.

Dans son arrêt, la cour d'appel a annulé mardi les procès-verbaux d'interrogatoires des cinq hommes réalisés par les services de renseignements français en janvier-février 2002 et janvier 2004 à Guantanamo, estimant que ceux-ci agissaient alors dans le cadre d'une mission de renseignements, et non de police judiciaire. L'annulation de ces procès-verbaux vidant le dossier de l'accusation, la relaxe a été prononcée.

"Nous avions demandé à la cour de considérer la procédure comme irrégulière, et la cour a reconnu l'irrégularité de la procédure, ce qui est une excellente chose pour l'état de droit dans ce pays", a réagi Me Paul-Albert Iwens, avocat de Redouane Khalid. "Je crois que c'est une décision motivée en droit. On ne pouvait faire dire ou laisser dire qu'un service de police pouvait entendre des gens détenus sur un territoire étranger dans des conditions contraires aux conventions internationales. On ne pouvait pas laisser un service dire qu'il était à la fois service d'espionnage et service de police judiciaire".

Les cinq hommes, libres après avoir purgé leur peine en détention provisoire, n'étaient pas présents au moment du prononcé mardi.

Ils avaient emprunté les filières d'acheminement pour se rendre en Afghanistan, utilisant des faux papiers et faux visas, avant de se rendre dans des camps d'entraînement d'Al-Qaïda. Arrêtés fin 2001 par l'armée américaine, ils ont tous passé plus de deux ans dans la prison américaine de Guantanamo, située à Cuba, dont le président Barack Obama a annoncé la fermeture prochaine.

Dès leur retour en France, ils avaient néanmoins été poursuivis et incarcérés, leur séjour à Guantanamo n'étant pas comptabilisé dans la détention provisoire, alors que la France a toujours contesté la légalité de cette prison.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK