Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Commerces et services
16/05/2020 - 00:01

Rhinoplastie Paris, questions, réponses 2020


Vous avez des questions sur la rhinoplastie à Paris que l'on appelle plus simplement chirurgie esthétique du nez ? Nous espérons que notre article vous aidera à trouver réponse à la plupart de vos questions sur cette opération devenue un classique sur Paris aujourd'hui en 2020



De quoi s'agit-il ? Qu'est ce que la Rhinoplastie ?

C'est l'intervention qui agit sur les structures osseuses et cartilagineuses du nez pour modifier sa forme. Son but est d'améliorer l'apparence et les proportions du nez, en l'insérant harmonieusement dans le visage. Elle peut également remédier aux altérations anatomiques dues à un traumatisme ou à des interventions antérieures. En même temps, il est possible de corriger les difficultés respiratoires causées par des anomalies des structures internes qui font partie des premières voies respiratoires (cloison nasale, cornets). Tous les défauts sont éliminés en remodelant les os et le cartilage qui composent le nez à l'aide de petites incisions internes, ou parfois de petites incisions externes, comme voies d'accès, de sorte que les cicatrices restantes ne soient pas visibles. L'opération est pratiquée sous anesthésie générale avec une nuit d'hospitalisation ou à l'hôpital de jour. Pour des retouches nasales limitées, l'opération peut être effectuée sous anesthésie locale avec sédation. À la fin de l'opération, les fosses nasales seront tamponnées et un sparadrap sera placé sur l'arrière du nez.

La rhinoplastie est une chirurgie esthétique qui améliore la forme du nez, en éliminant les bosses, en corrigeant la pointe ou en rétrécissant la zone des narines. Dans certains cas, cependant, cette opération vise également à améliorer la fonction respiratoire ou à repositionner correctement une cloison nasale déviée suite à un traumatisme ou à des causes congénitales.

C'est pourquoi, avant de décider de subir l'opération, il est nécessaire d'être conscient de tous les risques et de savoir que, si elle n'est pas effectuée correctement, elle entraînera des problèmes fonctionnels, esthétiques et psychologiques. Bien qu'il s'agisse d'une opération assez simple, elle présente néanmoins certains risques qui doivent être pris en compte et évalués avec le chirurgien esthétique avant de prendre la décision.
L'information sur le type d'opération est fondamentale, notamment parce que de plus en plus de personnes la subissent en raison de problèmes minimes et d'imperfections imperceptibles ; ce n'est pas une opération à prendre à la légère.
La beauté, oui, mais avec le plus grand soin

Voici 10 éléments d'information à prendre en compte avant de subir une rhinoplastie.

    Les interventions toujours en hausse : selon les données enregistrées ces dernières années par les associations professionnelles, les interventions pour corriger les imperfections du nez et celles liées à sa fonctionnalité, ont augmenté de façon spectaculaire, de sorte qu'en quelques années, on a enregistré une augmentation du pourcentage d'environ 15%. Les raisons de cette augmentation se trouvent tout d'abord dans les techniques d'intervention de plus en plus innovantes et rapides, à tel point qu'en quelques jours le patient est opéré et libéré ; mais aussi pour des raisons socioculturelles, qui considèrent l'esthétique et les soins corporels en général comme une nécessité à satisfaire à tout prix.
    Non seulement l'esthétique : l'intervention dont nous parlons, souvent, ne vise pas seulement à corriger des imperfections mais est associée à la résolution de problèmes fonctionnels et respiratoires. Dans le cas de la nécessité de réparer les turbines, par exemple, ou de gérer des traumatismes de la cloison nasale ou, encore, lorsqu'il y a des déviations à corriger ou des problèmes liés à la respiration qui ne peuvent être résolus qu'avec une telle opération, le chirurgien esthétique règle tout problème en une seule fois. Dans ces cas et dans bien d'autres, la chirurgie esthétique côtoie la chirurgie traditionnelle pour résoudre des problèmes graves qui, dans certains cas, sont liés à des problèmes esthétiques.
    L'opération peut ne pas réussir : même si les rhinoplasties sont devenues monnaie courante et que les chirurgiens esthétiques considèrent que c'est assez simple, il faut tenir compte du fait qu'il y a un pourcentage, autour de 8%, que l'opération peut ne pas réussir. Dans ce cas, le patient se soumet à un risque qui n'est pas seulement esthétique mais qui couvre également la fonctionnalité de l'organe, avec de grandes conséquences également d'un point de vue psychologique.
    Habituellement, les patients dont l'intervention a échoué décident de subir une seconde rhinoplastie, à tel point que, comme le confirme le Docteur Riccardo Marsili, la rhinoplastie secondaire est devenue l'une des interventions les plus demandées tant par les femmes que par les hommes. Dans ces cas, cependant, il n'est pas rare que le patient ne cache pas un certain découragement et une certaine crainte, précisément en raison de l'expérience antérieure. Afin d'éviter de tels épisodes, il convient de ne consulter que des professionnels hautement qualifiés qui ont de l'expérience et n'ont pas improvisé dans ce domaine.
    N'oubliez pas que le nez est un organe qui ne peut être caché, il est toujours visible et une erreur irréversible pourrait avoir un fort impact sur le patient.
    Temps de récupération pour le patient : lorsque nous parlons de rhinoplastie, nous faisons référence à une intervention qui est réalisée sans grand risque et qui est donc devenue presque routinière. Pourtant, il est bon de savoir que, même si le séjour à l'hôpital dure moins d'une semaine, il faut quelques mois pour voir le résultat final. Pendant les premiers mois, en effet, la forme n'est pas stable et subit de très petites variations qui se stabiliseront définitivement dans l'année. Le déroulement de cette période est également utile pour que le patient s'habitue à la nouvelle ligne de son visage. prendra soin d'informer et de suivre attentivement le patient dans chaque phase pré et postopératoire.
    Les progrès technologiques dans le domaine esthétique : pour tous ceux qui veulent essayer de résoudre le problème d'une manière moins invasive que la chirurgie esthétique, la médecine a aujourd'hui fait de grands progrès. Il existe en effet la possibilité d'utiliser des injections d'hydroxyapatite de calcium ou d'acide hyaluronique pour modifier ces petits défauts du nez sans avoir recours à un scalpel. Cette technique permet de combler certains vides ou d'éliminer visuellement certaines déviations de la cloison nasale, mais elle ne peut évidemment pas rendre le nez plus petit, c'est-à-dire réduire sa taille. L'effet des injections est temporaire et dure environ un an et demi, et le traitement ne peut être effectué que par des professionnels. Une erreur, en effet, pourrait causer des dommages tels que la compression des vaisseaux et la nécrose cutanée qui en résulte.
    La dynamique de l'intervention : l'intervention dure environ deux heures et l'anesthésie générale est pratiquée ; une fois l'opération terminée, la cavité nasale doit accueillir quelques écouvillons gênants qui doivent être retirés au bout d'une semaine environ. Souvent, le patient qui subit une rhinoplastie est tellement enthousiaste quant au résultat qu'il attend et qu'il a désiré qu'il ne considère pas la douleur, l'inconfort et la récupération post-opératoire, précisément parce qu'il est déterminé à atteindre son objectif. C'est un facteur positif pour le rétablissement, car l'élément psychologique, lorsque la poussée est favorable, conduit à une guérison plus rapide et les petits malaises sont plus facilement surmontés.
    Suspension de certains médicaments : avant une opération, il est bon d'arrêter de prendre tous les médicaments qui favorisent les saignements. Il est certain que le chirurgien esthétique chargé de l'opération doit d'abord convoquer le patient et lui indiquer quels sont les médicaments à arrêter et les autres qui peuvent être pris sans risque.
    Des techniques chirurgicales différentes selon le sexe : les techniques de rhinoplastie sont différentes selon qu'il s'agit d'un homme ou d'une femme, car la structure du visage, les traits et donc les attentes du patient sont différents selon la personne qui le subit. Les chirurgiens plasticiens expérimentés disposent à cet effet d'une préparation académique ad hoc qui identifie le meilleur nez à modeler sur différents types de visage.
    Les changements qui se produisent avec l'âge : le nez a tendance à changer d'apparence au fil des ans. Dans le cas des nez à longue pointe, par exemple, celle-ci a tendance à s'étirer en raison d'une défaillance générale des tissus.
    Tous les tests à effectuer : avant de subir une rhinoplastie, il est nécessaire de procéder à certains tests tels que les tests hématochimiques et d'autres tests instrumentaux comme la radiographie pulmonaire. En général, le médecin conseille au patient d'arrêter de fumer, ou du moins de le réduire, ce qui limite la vascularisation des différents tissus et ralentit donc la guérison. Dans certaines situations, le chirurgien peut décider de ne pas intervenir, en fixant une nouvelle date, comme dans le cas de rhumes, de grippes ou de menstruations. N'oubliez pas que l'état de santé général du patient est une condition préalable à toute intervention chirurgicale.

 

 
La période post-opératoire

Dans les 48 heures, un certain gonflement et des ecchymoses apparaîtront sur vos paupières. Le gonflement et les ecchymoses des paupières diminueront dans environ deux semaines. Après environ 5 jours, les écouvillons nasaux seront retirés. Après 8 à 10 jours après l'opération, le plâtre de rétention sera également enlevé.
Il faut éviter les activités physiques fatigantes ainsi que le jet de douche sur le visage pendant environ un mois.
Les sports qui nécessitent un contact physique, tels que le football, le basket-ball, le volley-ball, le judo, etc., doivent être évités pendant encore 2 à 3 mois.
Il n'est pas recommandé de porter des lunettes sur le nez pendant environ 2 mois après l'opération.
En général, vous aurez l'air "présentable" dans la troisième semaine suivant l'opération. À ce stade, le résultat esthétique n'est pas encore définitif. Après deux ou trois mois, vous pouvez avoir une bonne idée du résultat final, qui ne peut cependant pas être jugé comme tel avant 9 à 12 mois d'évolution.

Sites Internet à découvrir :


Josie Bonnet







Flashback :
< >

Lundi 27 Juillet 2020 - 18:35 Agence Web Genève

Lundi 27 Juillet 2020 - 15:45 Traitement anti calvitie efficace

Lundi 27 Juillet 2020 - 15:25 Rhinoplastie non chirurgicale

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com