Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
Art et Culture
24/06/2009 - 13:01

Robert Ménard claque la porte du Qatar

Cela pouvait-il se terminer autrement ? Robert Ménard, l'ancien président de Reporters sans frontières (RSF), chatouilleux sur les questions de liberté d'expression, n'aura tenu qu'un peu plus d'un an à la tête du "centre de Doha pour la liberté d'information".



Il avait pris, à la surprise générale, la direction de cet organisme créé par l'épouse de l'Émir, Sheikha Mozah, le 1er avril 2008, en accord avec RSF. Après avoir dénoncé à hue et à dia l'attitude du régime chinois avant la tenue des Jeux olympiques, ce départ pour le Qatar en avait troublé plus d'un... L'émirat tentait, à travers cette association, de se construire une image libérale. Entreprise manifestement vouée à l'échec si l'on en croit les premières déclarations de Robert Ménard. Celui-ci prend tout de même le soin de ne pas accabler l'émir, ni son épouse - sa bienfaitrice - mais seulement "certains responsables qataris", sans les nommer.

Un exil dont il rentre manifestement amer. Robert Ménard pensait pouvoir critiquer le régime qatari sans en subir les conséquences. "Certains responsables qataris n'ont jamais voulu d'un centre indépendant, libre de s'exprimer en dehors de toute considération politique ou diplomatique, libre de critiquer le Qatar lui-même ; or, comment être crédible si l'on passe sous silence les problèmes dans le pays qui vous accueille ?", s'interroge-t-il aujourd'hui.

Sans détour, il dénonce l'asphyxie du Centre pour la liberté d'information de Doha. "Nous n'avons plus ni la liberté, ni les moyens de travailler. Cela ne peut plus durer. J'étais prêt à des compromis tant que l'essentiel - les aides distribuées, nos prises de position - était sauf. Ce n'est plus le cas", a-t-il expliqué à ses anciens camarades de RSF. En claquant la porte, Robert Ménard entraîne à sa suite les responsables de l'assistance, de la recherche et de la communication.

Son action n'aura pas été "totalement vaine", pense-t-il. "Le Centre de Doha est notamment à l'initiative de la...... lire la suite de l'article sur Lepoint.fr


Source: Le point via Yahoo News

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces