Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
16/01/2009 - 18:59

Rolex s'attend à une baisse des ventes en 2009

Paris- Rolex a connu en 2008 "un record absolu" malgré un recul des ventes ces deux derniers mois mais s'attend à une diminution en 2009 et 2010, précise son directeur général dans une interview.



Si Bruno Meier se dit "assez optimiste pour les marchés émergents comme la Chine, l'Inde et le Brésil, il prévoit en revanche un repli en Europe et aux Etats-Unis.

Il a observé un tassement brusque du marché au mois d'octobre et reconnaît avoir connu "un recul des ventes ces deux derniers mois" à l'image de ses concurrents.

"Nous ne prévoyons aucun licenciement", souligne le directeur général, n'excluant toutefois pas de réduire "très légèrement" le nombre de ses employés qui se monte à environ 6.000 actuellement.

Quant à l'impact de la crise sur le secteur horloger, Meier relativise les conséquences pour les marques connues. Celles-ci "vont souffrir un peu, mais traverseront les turbulences. Celles qui ont dû s'endetter connaîtront des difficultés et une part d'entre elles va disparaître."

Le directeur général répète par ailleurs que Rolex n'est aucunement exposé à l'affaire Madoff. La démission de son prédécesseur Patrick Heiniger avait déclenché des spéculations en ce sens.

"C'est totalement farfelu", s'indigne Meier. "Nous n'avons aucune exposition à Madoff. Zéro franc, zéro centime."

Il admet en revanche que le groupe a pu subir "comme tout le monde" des pertes non effectives mais comptables sur la part de fonds investie en titres.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mercredi 21 Décembre 2011 - 22:19 Un quatrième budget 2012 pour la France

Mardi 20 Décembre 2011 - 23:45 Un double A pour Noël


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK