Sommaire
France
23/07/2010 - 21:14

Sarkozy à la reconquête de son électorat

À la reconquête des ouvriers. Pour la deuxième fois depuis le début de son quinquennat, Nicolas Sarkozy s'est rendu ce vendredi sur les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Mais cette fois, le président est venu avec un bon de commande en poche : celui d'un navire de croisières.



Sarkozy à la reconquête de son électorat
Liliane Bettencourt sera interrogée la semaine prochaine
Liliane Bettencourt sera entendue la semaine prochaine par la brigade financière dans le cadre des enquêtes préliminaires ouvertes par le parquet de Nanterre, a-t-on appris vendredi 23 juillet auprès de son avocat. Selon Paris-Match, l'audition aura lieu dans l'hôtel particulier de la milliardaire, à Neuilly-sur-Seine. L'héritière de la fortune de L'Oréal, qui est au centre d'une tempête politico-judiciaire, se trouve actuellement en villégiature aux Baléares, en Espagne. C'est de cette retraite qu'elle a accueilli avec 'grande satisfaction et soulagement' le rejet de la deuxième demande de mise sous tutelle déposée par sa fille, Françoise Meyers-Bettencourt. Jeudi, le procureur du parquet de Nanterre, Philippe Courroye, avait jugé irrecevable en l'état la demande de saisine du juge des tutelles déposée par la fille de Liliane Bettencourt, en raison de l'absence de certificat médical sur l'état de santé de la milliardaire. 'J'aimerais pouvoir croire que cet acharnement va s'arrêter', espère Mme Bettencourt dans un communiqué transmis depuis Formentor (Espagne). 'L'exposition de ma vie privée, de celles de mes proches et les accusations odieuses que je lis chaque matin ne sont rien face à la violence qui m'est faite par ceux qui souhaitent me mettre sous clé et me priver de ma liberté et donc de ma vie', poursuit-elle.(lemonde)

Sarkozy à la reconquête de son électorat populaire
À la reconquête des ouvriers. Pour la deuxième fois depuis le début de son quinquennat, Nicolas Sarkozy s'est rendu ce vendredi sur les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Mais cette fois, le président est venu avec un bon de commande en poche : celui d'un navire de croisières. Un armateur italien (MSC Croisières) a passé ce vendredi officiellement commande avec les chantiers STX pour un montant de 565 millions. Un contrat qui représente, selon Jacques Hardelay, le PDG de STX, cinq millions d'heures de travail. Une signature qui tombe à pic. Les chantiers navals vivent, depuis deux ans, au rythme d'un plan social qui prévoit 351 suppressions de postes sur un effectif de 2 350 salariés. Cette commande italienne s'ajoute à celle de la Libye qui vient de signer pour un bateau de croisières. Au moment de prendre la parole devant trois cents ouvriers regroupés au pied du dernier navire en construction -un bâtiment militaire commandé par la Marine nationale dans le cadre du plan de relance- Nicolas Sarkozy ne boude pas son plaisir. L'occasion est trop belle pour lui de mettre en valeur -preuves à l'appui- l'efficacité de son volontarisme industriel. «Quand je suis venu en 2008, il n'y avait plus une commande, le chiffre d'affaires était divisé par deux et plus personne ne croyait à la construction navale », rappelle-t-il micro en main, juché sur une petite tribune sans pupitre ni l'habituel drapeau tricolore, au milieu d'ouvriers casqués et en bleu de travail. Le tout dans une mise en scène très soignée par les communicants de l'Élysée.(lefigaro)

"Grenelle de la sécurité", l'appel du maire PS de Grenoble
Intense semaine sécuritaire. Après les violences qui ont frappé le quartier de la Villeneuve à Grenoble le week-end dernier et le départ forcé du Préfet de l’Isère, Michel Destot, député-maire de la ville revient sur ces évènements et sur son appel  à un "Grenelle de la sécurité". Entretien. Le préfet de l’Isère Albert Dupuy, démis mercredi de ses fonctions par le Président Sarkozy sera remplacé par Eric le Douaron, un ancien policier réputé plus proche du terrain. Comment réagissez-vous à ce changement ? "Je trouve cette éviction à la fois injuste et incompréhensible. C’est injuste parce que Albert Dupuy est un grand préfet. Depuis 18 mois, il s’était beaucoup engagé avec les élus sur tous les dossiers concernant le développement économique, scientifique, économique, les problèmes d’insertion, les problèmes éducatifs mais aussi les problèmes de sécurité. Il était avec nous pour demander des moyens matériels supplémentaires afin d’avoir une véritable politique de sécurité. Cette décision est incompréhensible parce que l’on en est au troisième préfet depuis trois ans avec une crise où l’on a une situation inédite avec le départ du Préfet mais aussi du recteur d’académie, deux fonctions régaliennes de l’Etat. Le président de la République annonce au même moment de façon médiatique et spectaculaire qu’il veut un préfet policier, un super-commissaire de police, alors que l’on a besoin d’un préfet complet. Il faut quelqu’un qui soit un préfet au vrai sens du terme et qu’on ne réduise pas sa venue en le formatant. Je ne comprends pas ce fonctionnement. C’est préparer un mauvais atterrissage de monsieur Douaron que j’accueillerai comme il se doit."(lepost)

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua









Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn