Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
France
21/11/2009 - 15:25

Sarkozy engage la bataille des régionales sur la fiscalité

La bataille des élections régionales du printemps 2010 est bel et bien engagée. Nicolas Sarkozy a sonné la charge devant quelques centaines d'élus, essentiellement de son camp, invités vendredi 20 novembre à l'Elysée.



A l'issue du congrès de l'Association des maires de France (AMF), le chef de l'Etat s'est efforcé de resserrer les rangs dans la majorité et de dissiper les doutes des élus sur les conséquences de la suppression de la taxe professionnelle et de la réforme territoriale.

Le président de la République s'en est surtout pris à l'opposition, et au PS en particulier, qui avait décidé de ne pas se rendre à l'Elysée. Durant toute la semaine, ses représentants, maires de grandes villes, présidents de conseils régionaux et généraux, ont retrouvé, sur le terrain local, une combativité émoussée par les différends internes.

M. Sarkozy a ainsi dénoncé 'l'erreur' du PS 'd'avoir voulu faire du congrès des maires une tribune politique'. Mis en cause directement pour son appel au boycottage de l'invitation présidentielle de vendredi, le secrétaire général de l'AMF, André Laignel, maire (PS) d'Issoudun (Indre) a été rappelé aux vertus de la 'tolérance qui fait partie de l'identité nationale'. En visant cette fois l'Association des départements de France, majoritairement à gauche, qui avait mobilisé 2000conseillers généraux le 16 novembre contre la réforme, le chef de l'Etat a stigmatisé 'les mouvements sectaires et politiciens [qui] brisent le consensus nécessaire des associations d'élus'. Et au détour d'une analyse de la situation dramatique des finances publiques, il a fustigé 'la folie fiscale qui s'est emparée d'un certain nombre de régions', à deux exceptions près dirigées par la gauche.

Le président de la République est revenu à la charge sur l'évolution des dépenses publiques. 'Avec la crise, l'Etat a perdu 25 % de ses recettes fiscales, soit 54 milliards d'euros en un an. Il faut que la France cesse d'être le champion du monde de la dépense publique. J'ai promis que je ne remplacerai pas un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, mais si les collectivités en créent un de plus sur deux, comment s'en sortir ?', s'est-il alarmé.... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Source: Le Monde via Yahoo News

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb


Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn