Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
26/05/2009 - 19:37

Sarkozy inaugure aux Emirats la première base militaire française

Sarkozy a officiellement inauguré ce mardi à Abou Dhabi la première base militaire française dans le golfe arabo-persique, marquant la volonté de Paris de s'impliquer pour la stabilité d'une région secouée par les ambitions iraniennes.



Le président français, qui a effectué pour l'occasion une courte visite aux Emirats arabes unis, s'est rendu sur la base, aménagée dans le port d'Abou Dhabi. Aux côtés du prince héritier Mohammed ben Zayed al-Nahyan, il a assisté au lever des drapeaux français et émirati devant des soldats des deux pays.

Cette base, essentiellement navale, est la première base permanente installée par la France hors d'Afrique et la première ouverte depuis cinquante ans. Son installation avait été annoncée en janvier 2008 lors de la précédente visite du président français dans la région.

Elle sera installée à quelques encablures des côtes iraniennes et constitue un signal envoyé à Téhéran, qui persiste à ne pas renoncer à son programme nucléaire.

L'ouverture de cette base à la demande des Emirats sera accompagnée du renouvellement de l'accord de défense entre les deux pays. "Soyez assurés que la France sera à vos côtés si votre sécurité devait être menacée", a affirmé Nicolas Sarkozy à l'agence officielle WAM.

La base navale est complétée par l'installation, à une quarantaine de kilomètres de là, d'avions de combats français, dont des Rafale, sur une base aérienne de l'armée émiratie, très bonne cliente des fabricants d'armes français.

Les Emirats ont fait savoir l'an dernier qu'ils étaient intéressés par l'achat d'une soixantaine d'avions Dassault pour le renouvellement de leur flotte de Mirage, mais aucun contrat ne semble imminent. "Ca progresse", a déclaré Nicolas Sarkozy, qui a évoqué ces négociations avec le prince héritier à l'intérieur d'un Rafale, présenté pour l'occasion.

Cet avion n'est pour le moment utilisé que par l'armée française et n'a jamais été vendu à l'étranger.

La visite de Nicolas Sarkozy intervient aussi sur fond de négociations pour la construction de 12 à 16 centrales nucléaires pour un montant d'environ 40 milliards de dollars (30 milliards d'euros). Total, GDF-Suez et Areva se sont associés pour proposer leurs services, mais sont en concurrence avec des offres d'entreprises américaines et coréennes.

Défenseur du développement de l'énergie nucléaire comme alternative à l'utilisation des hydrocarbures, Nicolas Sarkozy a profité de sa présence au coeur de la principale région productrice de pétrole au monde pour réaffirmer sa volonté de travailler avec les pays producteurs pour stabiliser les prix du baril.

Selon lui, des cours trop bas n'encouragent pas suffisamment à diversifier les sources d'énergie, tandis que des cours trop élevés nuisent à la croissance. Le baril s'échange aujourd'hui à plus de 60 dollars, contre environ 30 il y a quatre mois.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a profité de son déplacement pour superviser un accord commercial entre le fonds stratégique d'investissement français et celui mis en place par le gouvernement des Emirats pour investir les millions de dollars de revenus tirés des hydrocarbures.

Mardi, le président français a également participé à la pose de la première pierre du chantier du musée du Louvre à Abou Dhabi, dans un bâtiment signé Jean Nouvel.


Source: Associated Presse via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK