Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.


Rss
pour y être



Internet
24/07/2009 - 20:25

Sarkozy, victime de Google

Le Président français a été victime de Google Bombing. En effet, c'est son site Internet qui apparaît en première place lorsque la recherche « trou du cul du web » est demandée sur le moteur de recherche de Google.



Mercredi 22 juillet 2009, Google s'est excusé auprès du Président français du résultat que donne son moteur de recherche lorsque la phrase "trou du cul du web" est tapée. Mais le géant de l'Internet tient également à expliquer que c'est parce que "un très grand nombre de webmasters ont utilisé l'expression en question pour pointer vers le site www.sarkozy.fr" que le moteur de recherche donne le résultat constaté.

Cela est dû à la méthode de référencement utilisée par le géant de l'internet, le Google Bombing. Cette méthode, ancienne, est utilisée par plusieurs bloggeurs malveillants pour augmenter le référencement de leur site. Ils utilisent ainsi des phrases précises, immédiatement reprises par Google.

Ce n'est pas la première fois que Nicolas Sarkozy est victime de ce système puisqu'il y a quelques années, c'était l'affiche du film Iznogood qui apparaissait si le nom du président Français était recherché. En 2007, lors de la campagne présidentielle, on pouvait tomber directement sur la page de Wikipédia « Vide » en tapant «programme Ségolène» dans le moteur de recherche.

"Nous n'excusons pas cette pratique, ni aucune autre pratique visant à altérer l'intégrité de nos résultats de recherche, mais nous ne sommes pas plus enthousiasmés par l'idée de modifier manuellement nos résultats pour empêcher de telles informations d'apparaître", a indiqué Google.


Source: Zigonet via Yahoo News

Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: