Sommaire
Tribune Libre
18/06/2011 - 12:02

Sciences: Les pluies au Sahel étudiées par satellite et autres infos


Les pluies au Sahel étudiées par satellite; Un fossile de dinosaure septentrional trouvé… en Australie; Un trou noir dévore une étoile dans une galaxie lointaine; Hartley 2, une comète hyperactive.



Sciences: Les pluies au Sahel étudiées par satellite et autres infos
Les pluies au Sahel étudiées par satellite
Une équipe de chercheurs australiens, britanniques et français ont étudié les images satellites qui montrent l'apparition et l'évolution de 3.765 orages en Afrique de l'ouest. Ces orages, apparus entre 2006 et 2010, ont touché 2,5 millions de kilomètres carrés en tout. Ils apparaissent de façon soudaine, durant la saison des pluies, et les chercheurs ont découvert qu'ils "se développent plus fréquemment au-dessus des surfaces les plus sèches et les plus chaudes", rapporte TV5monde. (www.maxisciences.com)

Un fossile de dinosaure septentrional trouvé… en Australie
Une vertèbre fossilisée du cou d'un dinosaure de la famille des Spinosauridae met en émoi les paléontologues : elle a en effet été découverte dans l'état de Victoria, en Australie, alors que les scientifiques pensaient que ce groupe d'animaux ne vivait que dans l'hémisphère nord. Fort ressemblant aux os de Baryonyx - un dinosaure piscivore de cette famille, plus grand qu'un tyrannosaure - mis au jour dans le Surrey (Royaume-Uni) en 1983 et exposés au Muséum d'histoire naturelle de Londres, le nouveau spécimen suggère une distribution bien plus cosmopolite de ces dinosaures carnivores. (www.maxisciences.com)

Un trou noir dévore une étoile dans une galaxie lointaine
La pauvre étoile n'était pas vernie. En s'aventurant un peu trop prêt d'un trou noir massif, elle s'est retrouvée prise au piège. Petit à petit, le glouton de l'espace l'a siphonnée, pour l'événement le plus brillant jamais observé depuis la Terre. Dans le magazine Science, des chercheurs de l'université de Warwick expliquent que le flash de rayons X et gamma projeté jusqu'à notre Voie lactée avait l'intensité de «plusieurs centaines de milliards» de Soleils.
Un flash d'une telle intensité, parfaitement orienté avec notre galaxie, est un événement rare, estiment les chercheurs, qui ont utilisé de multiples instruments pour l'observer, depuis la Terre et l'espace. Selon eux, la fréquence du phénomène est de l'ordre d'un toutes les 100 millions d'années. (www.20minutes.fr)

Hartley 2, une comète hyperactive
Recueillies  depuis près de trois mois par la sonde spatiale Deep Impact de la Nasa, dans le cadre du programme Extrasolar Planet Observation and Deep Impact Extended Investigation (EPOXI), les informations et les images sur la comète Hartley 2 brossent de celle-ci un tableau hors norme.
Au coeur de cette comète en forme de cacahuète, le dioxyde de carbone alimente des jets de glace qui fusent depuis les extrémités de l'astre, en particulier la plus petite. "Réchauffée par le soleil, la glace - du dioxyde de carbone congelé - située en profondeur dans le corps de la comète, se transforme en gaz qui s'en échappe, entraînant de la glace d'eau avec lui", explique Michael A'Hearn, de l'Université du Maryland, chercheur pour EPOXI. (www.maxisciences.com)

Source: Yahoo News


Marlène Delcluze








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces