Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Découvrez sur Editoweb Magazine une plongée captivante dans l'actualité et la littérature, avec des commentaires pointus, des œuvres littéraires variées allant de la science-fiction au polar, en passant par la littérature fantastique et l'ésotérisme.

pub        pub       
référencement Google et Google Actualités
 
Chirurgie Esthétique
27/11/2023 - 19:30

Se refaire les seins ? Le Dr Tenorio de Genève nous en parle !


Vous vous posez des questions sur toutes les méthodes possibles pour se refaire les seins. Une ville comme Genève en Suisse compte beaucoup de spécialistes. Sachez en plus en lisant notre article réalisé avec le concours du Docteur Xavier Tenorio basé à Genève.



"L'augmentation mammaire est l'intervention de chirurgie plastique la plus pratiquée dans le monde. Elle consiste à placer une prothèse sous la glande mammaire, dans la forme et le type les mieux adaptés aux besoins de la patiente, afin de donner au sein un volume et une forme conformes aux attentes". Le docteur Xavier Tenorio, Chirurgien esthétique à Aesthetics Clinic de Genève, introduit par ces mots un sujet qui le place depuis des années parmi les meilleurs spécialistes : "En règle générale, les prothèses sont placées sous la glande mammaire", poursuit le docteur Tenorio, "soit sous la bande au-dessus du muscle, soit sous le muscle pectoral lui-même, deux positions qui offrent une plus grande garantie de stabilité dans le temps et un moindre risque de complication. C'est la technique que j'utilise dans près de 90 % des cas et c'est celle que préfèrent les patientes, notamment parce que beaucoup d'entre elles sont minces et que l'utilisation d'une autre technique rendrait la prothèse visible, voire palpable".
  • Dr Tenorio , qu'est-ce que la mastopexie et quand est-elle nécessaire ?
"La mastopexie remodèle les seins et leur donne une forme agréable. Elle est indiquée dans les cas où le sein est creux et tombant. Dans certains cas, il n'est pas possible de corriger le sein sans remodeler la peau. Elle peut être réalisée soit en travaillant avec le tissu existant et donc en ne modifiant pas le volume du sein, soit en insérant un implant pour compenser précisément le volume perdu. Il s'agit en fait d'une augmentation mammaire à laquelle s'ajoute un remodelage mammaire".
  • Le troisième grand chapitre de l'augmentation mammaire est la réduction mammaire. En quoi consiste-t-elle ?
"La réduction mammaire à Genève est l'intervention la plus exigeante car elle implique un remodelage complet de la glande mammaire, réalisé de façon à permettre au sein de prendre une forme qui allie une taille réduite à un aspect agréable. La réduction mammaire entraîne des cicatrices, inévitables pour éliminer l'excès de peau après la réduction et pour retendre le sein et le remonter. Il s'agit d'une opération qui concerne généralement des patientes ayant des seins beaucoup trop volumineux par rapport à leur structure physique ou trop lourds, ce qui entraîne des problèmes importants : problèmes de dos, de posture, voire dermatologiques".
  • Pour en revenir à l'augmentation mammaire, que sont les implants mammaires et sur quelle base les choisir ?
"Ils peuvent être de tailles et de formes différentes et se divisent essentiellement en deux grandes familles : les ronds, plus ou moins courbés et projetés, et les anatomiques qui reproduisent au mieux la forme de la glande mammaire lorsque la patiente est en position verticale. Les implants mammaires sont en constante évolution : les dernières innovations concernent les implants remplis d'un gel de silicone spécial qui allège leur poids de 30 %, réduisant ainsi le risque d'affaissement du sein et la pression sur le physique de la patiente. Les prothèses rondes remplies d'un gel très visqueux sont également très efficaces. Elles ont tendance à se disposer en fonction de la force de gravité : vers le bas lorsque la patiente est debout, de manière plus uniforme lorsqu'elle est allongée. Le résultat est de donner aux seins une apparence plus naturelle, loin du stéréotype du sein défectueux qui ne change jamais de forme où qu'il se trouve".
  • Qui a recours à la chirurgie d'augmentation mammaire ?
"L'augmentation mammaire est souvent l'apanage de patientes que je classerais en deux groupes d'âge : celles qui ont entre 20 et 25 ans et celles qui ont autour de 35 ans. Il s'agit de femmes qui trouvent leurs seins petits et qui souhaitent augmenter leur volume pour mieux manifester leur féminité et se sentir plus à l'aise dans leur peau. L'opération de mastopexie, quant à elle, intervient généralement vers l'âge de 35 ans, souvent pour des femmes qui ont eu une ou plusieurs grossesses et qui décident de donner une nouvelle forme à leurs seins. Enfin, la mammoplastie de réduction est plutôt transversale en termes d'âge : dans la plupart des cas, elle concerne des femmes de plus de 45 ans qui commencent à éprouver quelques problèmes de fatigue dorsale et décident donc de réduire leur poids".
  • L'augmentation mammaire est l'opération de chirurgie plastique la plus courante. Est-elle aussi la plus facile ?
"Non, en effet. C'est une opération qu'il ne faut surtout pas banaliser. Malheureusement, je suis souvent confronté à des patientes qui ont subi une augmentation mammaire sans en être satisfaites : à cause d'une mauvaise pose d'implant, d'un mauvais choix de technique, ou d'un volume qui ne correspond pas à leurs attentes. Il est nécessaire de réaliser l'opération correctement, avec tout le soin et l'attention nécessaires, dans un bloc opératoire adéquat et avec une équipe bien rodée, capable de prendre en charge tous les besoins chirurgicaux. La chirurgie mammaire est compliquée parce qu'elle n'élimine pas un défaut existant, comme une bosse sur le nez ou deux oreilles décollées, mais répond à des éléments subjectifs et est exposée à des éléments externes qui peuvent suggérer une solution plutôt qu'une autre. Dans le choix des implants, à mon avis, il faut toujours se baser sur l'évaluation du diamètre et de la projection : ce sont ces deux éléments qui nous disent quel effet aura le sein, le volume n'en sera qu'une conséquence.
  • Les patientes écoutent-elles les conseils de leur chirurgien plasticien ?
"Je parle beaucoup à mes patientes avant l'opération et je leur consacre au moins deux visites. Il est essentiel de bien comprendre la nature de l'intervention et les attentes qu'elle suscite. Agir de la sorte permet d'obtenir un pourcentage très élevé de satisfaction après l'intervention : en général, la crainte avant l'opération est d'obtenir un résultat excessif du point de vue volumétrique, mais la nouveauté s'impose rapidement, et après quelques semaines, certaines regrettent de ne pas l'avoir augmenté encore plus".
Un clic pour en savoir plus : https://geneve.biz/chirurgie-esthetique-suisse/augmentation-mammaire/


Dr Xavier Tenorio

Lu 88 fois




Infos Business | Italia | Chirurgie Esthétique






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest